jeudi 9 juin 2022

 ELISABETH FABRE GROELLY

ACCOREDEMENTS

UNE VALSE EN TROIS TEMPS

RECIT HISTORIQUE

88 PAGES

EDITIONS EX-AEQUO

COLLECTION HORS -TEMPS


" La génération qui a subi se tait.

La seconde supporte ce silence.

C'est la troisième qui retrouve une parole."

Stéphane Audoin -Rouzeau, historien

Chers lecteurs, c'est ainsi que commence le beau récit historique  d'Elisabeth Fabre Groelly dont je découvre tout juste la plume.

Une petite histoire dans la grande histoire de la première guerre mondiale. Quelques notes sur un piano, un soldat inconnu, une valse sur le front , l'accordement d'une humanité , sous la gigantesque toile de brume , une éclaircie pointe lentement ignorant alors les destins qu'elle va embraser. Une quête, comme un pressentiment d'éternité, vouloir obstinément et avec grâce rechercher la vérité survivante, c'était encore donner de la vie à la mort. C'est peut-être ça le début de la sérénité, s'accorder de nouveau au passé pour mieux vivre ce qu'il reste à vivre. 

Je voue une véritable "fascination" pour les récits de guerre , je découvre en eux , cette rage de vivre ou de survivre, la capacité de l'être humain à toujours trouver ce qui va l'aider à continuer. Et souvent , le plus beau vient du fin fond de l'enfer. Tout ces regains d'énergie et de beautés insoupçonnées qui explosent en nous quand la mort nous frôle . Les champs de bataille offrent au moins des humains sans superficialité , debout devant leurs peurs, leur profondeur , tout perdre pour redevenir..

L'HISTOIRE

Clara , jeune femme de vingt-sept ans , étudiante en musicologie, retourne vivre dans la maison de sa grand-mère durant le confinement. Avant de partir dans l'autre monde , elle lui avait alors demandé de bien vouloir trier et jeter quelques vieilleries. Elle s'appelait Isabelle mais très vite son père l'avait surnommé "Zabé" pour son côté rebelle et "caprin". Des cartons de dessins, des photos, des amas de lettres témoignent d'une vie passée et bien remplie. Puis deux cahiers noirs , qui racontent l'histoire..

Des secrets de famille , des amours jamais oubliés à l'aune de la première guerre mondiale. Des récits qui furent écrits bien après entre 1978 et 1981. S'en suivra alors une vraie recherche de Clara sur le chemin des oubliés..

Dans ce court récit, la mémoire musicale transcende celle des mots. Belle référence au "piano de Bréguy" aquarelle de Georges Bruyer, soldat au front en septembre 1914..

Un récit au plus profond de l'émotion et de l'histoire , une plume sincère et tout en justesse , on vit en temps réel chaque événement , un récit qui fait revivre les identités perdues..

Un concentré de passions humaines,  dans ce qui existe de plus détestable..

L'amour comme la guerre on le fait en chanson..c4est une respiration...







 


 LAURE GOMBAULT LES SANS -GLOIRE TROIS RECITS DE FEMMES DANS LA GRANDE GUERRE EDITIONS SOUFFLES LITTERAIRES 120 PAGES C'est Arthur Rimba...