mardi 29 juin 2021

 LE CLUB DES INDES

LES INDE CIBELS

RECUEIL DE NOUVELLES

SORTIE 21 JUIN 2021



Chers lecteurs;

Si l'écriture est  un révélateur d'émotions , la musique en est aussi le langage.

Et si par bonheur, elles entonnent en choeur, c'est sans bémol qu'elles sont un hymne à sensations.

Serrements de coeur ; effervescence et secousses jouent en harmonie.

Des accords parfaits, un ballet de sons, de tonalités , de tempo et de trémolos posés sur des mots.

C'est avec grand plaisir que je vous présente aujourd'hui le quatrième recueil du "club des indés" , paru le 21 juin et à télécharger gratuitement, sur le thème bien évidement de la musique.

A l'unisson , un collectif d'auteurs indépendants va pousser la chansonnette en accords parfaits dans un concert de plumes.

Une gamme éclectique , où chacun d'eux annonce sa nouvelle en prélude à son univers de prédilection.

Parce que bien sûr , ils évoluent chacun de leurs côtés en solo!

La nouvelle, il est bon de le rappeler est un écrit dont la brièveté ajoute en effet et en intensité.

Préparer l'impression finale , combiner méticuleusement événements et suspens , ni trop longue ni trop courte , elle est une véritable prouesse littéraire.

Son souvenir de lecture est souvent plus fort et plus impactant que la lecture cassée d'un roman.

Les recueils du" club des indés" pour les avoir tous lu sont d'une grande qualité et d'une grande originalité.

Toujours un vrai plaisir de les découvrir.

Je vais donc à présent vous présenter les auteurs et leurs nouvelles .

Let's sing!

Let's read!



Amélie B

Comme chaque année

Sur une chanson de Nino Ferrer

Le sud

Une poignée d'amis , comme chaque année , est en route pour la maison du bonheur..

Oui mais cette année , dans ce berceau des étés passés , tout a changé et plus rien ne sera jamais pareil.

Sur le trajet , on se souvient  des moments inoubliables , la mémoire pour miroir, un dernier au revoir..

L'amitié en héritage..


Nouvelle où beauté des émotions se mêlent à la beauté des descriptions..

Suspens et chute réussie

Lecture émouvante.


Aurélie Chateaux -Martin

Je vous parle d'un temps..

Sur une chanson de Charles Aznavour

La bohême


Nous sommes en 1941, elle a 15 ans , cet été où la guerre bat son plein ..

Elle rencontre Maria , fille d'un officier allemand.

Entre elles une amitié puissante et immédiate naît alors, faisant vite place à l'ébauche d'un grand amour..

Elles se voient et vibrent en cachette , bravent les interdits.

Qu'en sera t-il de ces innocents destins, aux sentiments aussi forts et dévastateurs que cette guerre qui les sépare?


Aurélie Chateaux -Martin est auteure en homoromance et nous offre avec cette nouvelle toute la délicatesse de sa plume au service d'un amour hors norme pour l'époque.

Très fort , un final poétique et inattendu.


Céline Fuentes

Juste un petit zouk..

C'est tout!

Sur une chanson de Jocelyn Béroard  et Philippe Lavil.

Kolé Séré


Elsie est mère célibataire de deux jeunes enfants, un quotidien chargé et sans fantaisie rythme sa vie depuis que le gentil papa a déserté.

Une relation toxique et puissante l'a uni à lui si bien que quand il revient , toute résistance semble compromise et impossible..

Un appel charnel ..le tmps d'un zouk et la voilà repartie dans ses travers..

Il l'a fait marcher, elle court..

Par quel procédé magique va t-elle avoir recours afin de mettre fin à cette "aliénation"?

La présence et la vivacité de ses amies mais encore..

Quelles découvertes va t-elle faire sur elle même?


Une nouvelle qui sous un voile de légèreté , est une prise de conscience face à certaines situations psychologiques.

Un dénouement original nous offre la clé de la guérison.



Florian Gautier

Cynéstéhésie

Sur une chanson de Joe Dassin

Et si tu n'existais pas..


Mia est une jeune femme ayant subi un choc traumatique après un accident , hors des réalités , son cerveau mélange les sens , les perceptions sont troublées , elle invente sa réalité , une sorte d'intelligence protectrice et de déni.

Dans son monde vit Sofia , son amour , son pilier, sa force de vie?

Mais qui est vraiment Sofia?

Quel rôle joue t-elle dans cette réalité apprivoisée?

Son monde existe t-il vraiment?

Une nouvelle très bien imaginée qui m'a emportée très loin..

Une très belle fin..



Aurélien Grall

Le Cri de la Baleine

Sur une chanson de Manau

La vallée de Dana

Nous sommes le - juin 1944, le débarquement de 130 000 soldats américains , canadiens et britanniques arrivent sur les côtes normandes et 22000 autres sont parachutées sur les plages.

Une attaque préparée par les alliés secrètement .

Les allemands pensent à ce moment là qu'ils vont débarquer dans le Pas -de -Calais..

Une tromperie ingénieuse ..

Mais le débarquement comptera ses morts..

Aurélien Grall nous fait remonter le fil du temps et de l'histoire avec des événements que vous ne connaissez peut être pas..

J'ai eu un vrai coup de coeur pour cette nouvelle qui en plus d'être très bien écrite nous offre un pan de l'histoire sous un jour nouveau.

Un vrai travail de recherches a été effectué par l'auteur , il a mené l'enquête et nous offre deux témoignages contradictoires de l'histoire.


Marie Havard

Dans le port d'Amsterdam

Sur une chanson de Jacques Brel


Il s'appelle Heinrich , il st allemand .

Il quitte Hambourg pour Amsterdam , il est marin et nous sommes en juin 1940.

A ce moment là , il es fier de se battre pour son pays.

Un peu inconscient des événements, un peu naif aussi..

Et puis un beau matin, le long des canaux , une petite fille en vélo va alors bouleverser son existence et ses convictions.

Dès lors, il capitule et rejoint la résistance..

Mais qui était cette petite fille à la roue crevée, qui laissera à jamais son nom dans l'histoire de cette guerre atroce?

Coup de coeur aussi pour cette nouvelle qui m'a ému aux larmes surtout en découvrant l'identité de cette petite fille qui déjà possédait la plus juste et la plus belle des sagesses.


Mirelle HDB

Terre Marie Byrd

Sur une chanson d'Etienne Daho

Le grand sommeil


C'est un petit génie fasciné par la science et les expériences depuis très jeune .

Il devient à 9 ans un "crack sur le dark web" .

Puis il dévore tous les manuels d'anatomie , il dissèque., il explore le cerveau humain, obnubilé par ce qu'il va découvrir.

Ses ambitions vont crescendo , il invente un drone , il a lobotomisé le chat de la famille !

A 11 ans 3/4 précisément il était en capacité de détourner l'argent des paradis fiscaux

A la base , ses intentions étaient foncièrement bonnes , puis il y eut plus de limites à la recherche , trouver l'endroit idéal du cortex où stocker des informations secrètes ..

Il ne s'arrêtait jamais..

Il était plein aux as et sa vie n'était que travail acharné ..

Jusqu'où est il allé?

Que va t-il lui arriver?

Que va t-il comprendre mais peut être un peu trop tard?

Une nouvelle sur l'intelligence artificielle qui sera surement l'ultime..

Mirelle HDB  dissèque , elle , les limites humaines et les dangers de ce type d'intelligence .

L'histoire est vraiment bluffante et même si ce n'est pas vraiment mon genre de lecture , je dois dire que j'ai été un peu scotchée par cette nouvelle .

Un voyage dans le temps..



Marjorie Levasseur

Un père à la hauteur

Sur une chanson d'Alain Chamfort

Géant


Romain est un jeune papa fou  impliqué et fou de sa fille Ninon qui a maintenant trois ans.

Il n'a pas toujours été aussi irréprochable dans le passé mais il a fait amende honorable depuis ..

Son coupe avec Laetitia bat de l'aile et pour ainsi dire est inexistant.

Laetitia est toujours à l'étranger pour son métier et c'est plutôt une mère absente qui essaie de faire porter le chapeau à Romain.

D'ailleurs les parents de Laetitia ne porte pas Romain dans leur coeur, elle s'est bien chargée de tout faire en sorte pour..

Mais un jour ça en est de trop..

Laetitia veut emmener Ninon très loin de son père et des siens, en Amérique..

Romain va alors prendre une décision ..

Aura t-il raison de ce choix?


Une histoire de vie comme sait si bien l'écrire la plume tendre et sensible de Marjorie Levasseur.

Une fin qui fait du bien..


Jeanne Sélène

Les amies

Sur une chanson d'Aldebert

Les amis

Une histoire d'amitié entre deux jeunes femmes ..un lourd secret les unit à jamais..

La cavalcade de Thelma et Louise revisitée le temps d'une chanson..

Un partage inconditionnel , quelque chose entre elles , plus fort que la vie..

Bien au delà des différences..

J'ai beaucoup aimé l'allure de cette nouvelle , c'est un vent de liberté et d'audace que nous offre la plume de Jeanne Sélène .

J'y ai trouvé un côté brut de la vie qui m'a ému.

Une belle réflexion sur l'amitié.

Nouvelle très poétisée par le choix de la chanson.



Line Marlin

Song for  Jedi

Sur une chanson de Dionysos

Song for Jedi


C'est l'histoire d'un Jedi , cet individu sensible à la force et au côté lumineux.

Un gardien de la paix qui ici  se débat ave ses côtés sombres..

Il a une petite particularité , il s'électrocute à chaque goutte d'eau , ce qui ne facilite pas ses missions qui se raréfient et le rendent complètement nerveux.

Décidant d'en finir avec cet état et de retrouver sa sérénité , il s'adresse à Maître Yoda.

Celui ci va alors lui indiquer un lieu où il trouvera des réponses à ses questions.

Le mont brumeux.

Voilà notre Jedi en chemin..

Un chemin qui va l'entraîner bien loin de ce qu'il s'était imaginé et par delà des réponses qu'il espérait..

Une errance de Jedi..

La vérité, l'enseignement sont -ils au bout du chemin ou sur le chemin?


Très originale nouvelle initiatique et d'inspiration asiatique chère à Line Marlin.

J'ai cheminé , moi aussi..



Sophie Rouzier

Une sirène de plus

Sur une chanson d'Hugues Aufray

Santiano


Elle est prof de voile , mais avant elle eut ses heures de gloires, elle était championne et on parlait d'elle dans les médias..

Mais ça c'était avant..

Avant cet accident qui lui a coûté l'amour de sa vie et son bébé..

Erwan n'a pas trouvé la force de survivre sans ses jambes..

Alors il lui a fallu à elle, hisser les voiles d'un nouveau départ..

Elle est de bonne composition et quand elle doit se farcir Jonas le maître de colo , elle est loin d'imaginer ce qui va s'en suivre..

Une nouvelle pétillante , pleine d'humour et de résilience.

Les personnages sont très attachants et j'ai passé un un beau moment de lecture , sourire aux lèvres..


Jonathan Lhullier

I believe I can fly

Sur une chanson de R kelly

I believe I can fly


Il est sur le toit d'une voiture et il kiffe sa vie!

Ce n'est pas la première fois que ça lui arrive , il veut voler à tout prix alors il rampe vers son rêve 

Il en bave pour avancer ...

Son désir de liberté lui laissera t-il des traces?

Vous vous demandez de qui je parle n'est ce pas?

Il est lent mais obstiné..

Lisez vous risquez d'être surpris..


Quel plaisir cette nouvelle!

Joliment pensé et bien écrite..

Une belle façon de tourner la dernière page de ce recueil.

Un grand merci aux auteurs pour leur générosité .

Merci de nous permettre de nous évader dans vos contrées imaginaires.

J'ai passé un excellent moment de lecture.

A bientôt , j'espère!



































































.







lundi 28 juin 2021

 LEILA SLIMANI

LE PAYS DES AUTRES

EDITIONS FOLIO

406 PAGES

SORTIE EN 2020



Il n'y a peut être pas de jours plus pleinement vécus que ceux que l'on a cru ne pas vivre.

Ils sont alors le terreau vierge d'une vie réinventée, transformée et adaptée.

Nous sommes dans le Maroc des années cinquante, pays entre deux soleils, entre enracinement et déracinement irrigants les rêves et les illusions perdues.

Dans la fraîcheur des riads, petits edens survivants aux aléas du temps, sous les effluves croulantes et suaves de la fleur d'oranger et de figuiers, un pays vit au rythme de ses violences contradictoires.

Une mosaique de traditions, de préjugés et de modernité se côtoient fragilement , en petits frôlements de tolérance.

Alors sous protectorat français, le Maroc susurre ses premiers cris de révolte , ses premières émeutes sanglantes , la répression comptent alors ses premiers disparus.

La souche morte se réveille et les "mauvaises racines" doivent laisser pousser les graines d'une terre neuve. Celle d'une identité retrouvée loin d'un pays "volé" et "contaminé".

C'est le contexte du roman de Leila Slimani , "Le pays des autres"

Cette écrivaine qui vit son premier roman refuser par toutes les maisons d'éditions et qui en 2016 remporte le prix Goncourt avec "Chanson douce". Depuis c'est une liste de succès qu'elle enchaîne notamment avec

-Le parfum des fleurs de la nuit

-Sexe et mensonges

-Dans le jardin de l'ogre

-Le diable est dans les détails

Cela faisait déjà longtemps que je voulais découvrir sa plume, "le pays des autres " est alors le premier roman de cette auteure, que je découvre et certainement pas le dernier

Je vous raconte...

Mathilde est une jeune alsacienne qui en 1944, rencontre Amin , un marocain venu combattre pour la France. C'est l'amour fou , Mathilde est très amoureuse , elle est entière, charnelle et sensuelle et le couple bat alors en cadence dans les ondulations de leurs différences.

Eprise d'ailleurs, Mathilde va alors rejoindre Amin , au pays des autres.

Arrivée en terre inconnue, même si elle est plutôt bien accueillie par sa belle famille , elle va vite se heurter aux moeurs et us en vogue à cette époque.

La nostalgie la consume , elle vit et pense dans le langage d'une vie profondément différente.

Plongée dans un non soi , luttant sans cesse contre les pertes d'équilibre de son identité.

Puis l'existence devient dure, chaleur et misère sont les bras du quotidien.

Amin change peu à peu, revenu sur ses terres il veut récupérer cette dignité "d'homme du pays".

Mathilde trime dans un silence déplaçant bonté du coeur et coups d'éclats.

Tantôt elle s'aigrie et rêve d'instruction et de vie mondaine, tantôt résignée , elle s'accomode avec intelligence aux cartes que le destin lui a distribué.

Déchirée entre ce présent et son sens du devoir et l'horizon d'une vie meilleure , comment va t'elle gagner sa liberté et sa sérénité?

Une vie entre trésor et chaos.

Ce roman je l'ai savouré , non plus, je l'ai vécu de l'intérieur comme un écho personnel, puisque j'ai vécu aussi en pays étranger pendant quelques années même si je ne me suis jamais sentie étrangère.

J'ai aimé cette histoire au delà de ce qui est raconté par l'auteure.

Parce qu'en toile de fond de toutes ces expériences de vie se cache une très belle histoire d'amour , compliquée mais réelle , existante et mordante.

Leila Slimani ose dévoiler les dessous d'une époque où tout est tabou.

L'instruction, la sexualité, la mixité., les empreintes indélébiles des superstitions et des traditions.

La difficulté à vivre et à penser en dehors de tout ces carcans.

Le style et l'écriture de l'auteure m'ont complètement encensés.

La plume est forte et vraie, sensuelle et visuelle, sans détours.

Certaines longueurs m'ont un peu lassées mais finalement je me suis laisser emporter au fil des pages dans cette fresque aux jeux de pouvoirs , au suspens et à la sensualité ambiante.



"Tandis qu'elle pénétrait dans la maison , qu'elle traversait le salon baigné par le soleil d'hiver , elle pensa que c'était le doute qui était néfaste , que c'était le choix qui créait de la douleur et qui rongeait les âmes. Maintenant qu'elle était décidée , à présent qu'aucun retour en arrière n'était possible , elle se sentait forte. Forte de ne pas être libre

Et lui revint ces vers d'Andromaque

Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne.








lundi 14 juin 2021

 JEAN LE TAXI

JEAN CLAUDE MICHOT

AUTOEDITION

244 PAGES



Chers lecteurs, cramponnez vous!

On va forcer sur le champignon , on va rouler et on va déjanter!

Pourvu seulement que l'on ne prenne pas un coup dans l'aile!

D'une onomatopée, vous l'avez hélé!

Le voilà arrivé!

Noir , jaune ou autre il va vous trimbaler , vous faire slalomer sur d'interminables longueurs .

Des courses express; détentes, indécentes ou carrément gonflées!

Vous avez l'oeil rivé au taximètre au cas où il y aurait une embellie!

On surveille "la boîte à chômage"( radar en jargon taxiste) et les bouffeurs de marguerites! (les cyclistes)

Chauffeur de taxi..

Un rôle souvent raillé en littérature , au cinéma et dans l'imaginaire collectif.

Peu aimable, taiseux, complètement bourré ou inattentif , il a pourtant à son actif toute une galaxie d'anecdotes romanesques, ubuesques ou glauques.

Sur sa banquette arrière , on avance à travers les saisons et les époques, les comportements étranges et les ébats tremblants derrière des valises en balises.

Ambiance aux vitres teintées , canapé de velours feutré , il es le petit théâtre de la hâte!

Avant l'ère de l'ubérisation, il voit son essor dès le vingtième siècle , il remplace alors les louages , les chaises à porteurs ..

On se souvient bien sûr des taxis parisiens ou les "taxis de la Marne" transportant , feux en berne les soldats venus combattre la menace allemande.

Mais revenons en , à Jean le taxi..

Jean Claude Michot est né en 1955? il est romancier et à lui même été taxiste durant  29 ans dans la belle ville de Lyon qu'il connaît comme sa poche.

C'est le petit courant d'autofiction de ce roman.

Il vit actuellement en Dordogne , en retraité heureux et paisible.

C'est le second roman de cet auteur que je découvre après :

-1927, Marthe, institutrice et fille mère.

Dans sa collection, vous y trouverez également,

-Ma route des Indes

-Le noir destin de Valentine

-Les vignes de la veuve

-La vengeance d'Aimé

-Ce n'était pas toujours le Pérou

-Non de code C 19

Et récemment 

-Appelé par Yama


L'HISTOIRE

Jean est chauffeur de taxi  à Lyon dans les années quatre vingt

Autant dire que les conditions de travail n'avaient absolument rien à voir avec aujourd'hui.

Le métier est harassant et i faut se faire sa clientèle pour espérer en vivre décemment.

C'est tous les jours et par tout les temps..

Jean est un célibataire aguerri par la vie et les voyages mais qui continue de caresser l'espoir d'une rencontre qui briserait sa solitude et sa routine.

Les journées passent et se ressemblent, jusqu'au jour où une course va l'emmener très loin au pays de la passion dévorante..

Il faut dire que Jean est assez entier et impulsif dans sa manière d'aimer..

Elise va alors lui apporter cette tant attendue sérénité et stabilité..

Mais la connait -il vraiment?

Son coeur de baroudeur saura t-il s'en satisfaire?

Jusqu'où pourra t-il aller par amour?

Que va t-il découvrir sur lui même?


Jean Claude Michot  nous offre une histoire sacrément originale où suspens et émotion flirtent dangereusement;

L'intrigue est sans conteste le point fort de ce roman.

Une belle galerie de personnages aux profils psychologiques travaillés viennent l'étayer et donner à cette lecture une bonne dose de crédibilité.

Le récit et dynamique et rythmé même si parfois les "courses" nous semblent un peu rébarbatives.

Une petite éloge de la lenteur et de la répétition?

Le schéma de la passion est très bien représenté, on sentirait presque un certain vécu.

Jean est un personnage attachant , un peu paumé et velléitaire.

Peu décisionnaire , il accumule les situations  dont il va crescendo avoir bien du mal à s'extirper.

Le suspens est bien gardé jusqu'à la fin et les rebondissement nombreux .

Une lecture assez prenante ..

Je me permettrais juste un petit bémol pour le style et la syntaxe un tantinet lourdes à quelques reprises.

Un panel de détails dont on aurait pu faire sans et qui plombent un peu notre élan à la lecture.

J'ai aussi beaucoup aimé la couverture du livre, une nuit roulant sur les bords du Rhône..

En bref, une lecture entrainante , une histoire qui décoiffe oscillant entre réalité et fiction.

C'était une très belle idée de mettre en scène toutes ces années passées derrière un volant, cheveux au vent!


PASSAGE

" Ils arrivaient déjà à Lyon et il aurait voulu que le trajet eût duré plus longtemps pour ancrer dans sa mémoire ces traits qui lui plaisaient tant .

Peu avant de la déposer , il se dit qu'il devait tenter l'impossible , essayer de trouver un moyen pour la revoir . Il ouvrait maintenant le coffre , lui tendait sa valise , elle lui décocha certainement un de ses plus beaux sourires .

Il resta subjugué et muet .."

Vous voulez en savoir plus?

Alors donnez rendez vous à Jean le Taxi sur une esplanade lyonnaise et vous saurez..









jeudi 10 juin 2021

 ROMAIN GARY

CLAIR DE FEMME

179 PAGES

EDITIONS FOLIO



Aucun amour est éternel, semble t-il, mais tout amour qui prolonge encore l'amour est une grâce posé sur les affres du temps.

Un gage d'éternité, une bénédiction devant ce qui nous échappe, l'immuable et le périssable.

Un autre amour qui tamiserait les peines et les angoisses , escorterait et éparpillerait celui que l'on a perdu à jamais.

Le poursuivre, y survivre , l'emporter loin  de cette évidente trajectoire ou tout finit inéluctablement.

Adoucir le chemin d'un miel éternel..

Faire soupirer les éclats de blessures ..

Un amour garde fou..

L'amour et la mort ont la même flamme surtout quand il s'agit d'une femme .

Comment revenir d'un amour absolu, pur, sans mélange?

Comment ne pas alors laisser le monde s'en aller devant sa mort?

Comment l'aimer encore plus fort dans l'absence?

Les forces les plus vives sont comme des traits de lumière dans les nuits les plus obscures.

Alors il faut distiller l'amour  dans un autre coeur , ne pas le laisser faiblir et s'éteindre.

Quelque part, un autre vit caché dans son silence et sa préciosité.

Ce qu'il faudrait , ne pas le rendre impotent , ne pas en faire un besoin conditionné ..

Mais la vie des sentiments est elle rejouable?

Faut il lui attribuer un sens différent, ne pas la nommer , réinventer les mots .

Faut il la détourner , la feindre même pour éprouver, consoler?

L'amour est il généreux et égoiste en même temps?

Doit il pour commencer se confondre avec l'éternel, l'intemporel?

La solitude nous empêche t'elle de discerner le vrai du faux?

Ou commence l'amour de l'autre, ou commence l'amour de soi?


Aimer à perdre la raison, aimer à n'en savoir que dire, à n'avoir que toi pour horizon..

Vous connaissez?


Cela faisait belle lurette que je n' avais pas lu Romain Gary.

Clair de femme est un des romans les plus bouleversants que j'ai lu..

L'histoire mêlé au style puissant de cet auteur est un coup de coeur exceptionnel.

L'amour dans sa plus belle entité.

L'amour au sens immense du terme.

Une approche surréaliste du sentiment , du couple , de ce qui les lie et les délie..


"Aimer est la seule richesse qui croît avec la prodigalité .

Plus on donne et plus i vous reste .

J'ai vécu d'une femme et je ne sais pas comment on peut vivre autrement"


Trois phrases qui à elles seules résument cette oeuvre magistrale.

Yannick et Michel c'est l'amour inconditionnel, intransigeant .

Mais Yannick est condamnée et elle fait le choix de partir seule.

Elle fait alors une étrange requête auprès de Michel..

Pour faire triompher leur amour, elle lui demande de trouver "la femme" qui perpétuera à jamais l'intensité de leur vécu.

Elle veut continuer à exister, à vibrer à travers "cette autre".

Michel entame alors la grande errance qui le mènera jusqu'à Lydia bousculée au coin d'une rue;

L'éclair est immédiat et fulgurant.

Elle aussi est en perdition, un accident a réduit son mari à l'état végétatif  lui a arraché sa fillette.

Deux naufragés sur la même île.

Une nuit sans fin sur Paris va alors abriter des ébats presque bestiaux ,  ils vont rebaptiser l'amour , l'entraide..

Un jeu incessant de non dits et de mots détournés , pour ne pas s'effrayer..

Une rencontre insolite sous les vapeurs d'alcool avec le personnage farfelu et ô combien attachant de senor Galba , le dresseur de caniches..

Puis la visite à Sonia , la belle mère de Lydia qui a récupéré son fils , Alain après l'accident.

Lydia retrouve avec Michel le sens du "possible", l'espace d'une nuit , tout peut redevenir possible..

Une rencontre porteuse d'espoir, Lydia sert aussi de prise de conscience pour Michel échoué dans le culte de l'amour qu'il voue à Yannick..

Jusqu'où ira Lydia dans cette balbutiante histoire d'amour où tout et rien ne se dit?

Que révèlera l'aube arrivée?


"On se défend comme on peut . Mais si un jour je cesse d'aimer , c'est que je n'aurais plus de poumons .Vous êtes là , il y a clair de femme et le malheur cesse d'être une qualité de vie .

Il est cinq heures du matin , c'est sans doute fini , il ne reste plus pierre sur pierre et cela veut dire seulement qu'il faut bâtir .

Après avoir été entièrement démoli , il arrive un moment où tout devient intact .

Je vous chante là , un hymne primitif et sauvage car il n'y a pas d'autre façon d'avoir vécu."


Une lecture forte et perturbante à la fois..

J'ai eu la sensation de décrocher parfois pour m'y agripper encore plus fort ensuite.

Un tour de survie , une chute vers l'amour absolu dont je ne suis toujours pas remontée..








.



mercredi 2 juin 2021

 GAELLE JOSSE

CE MATIN LA

ROMAN FICTIF

216 PAGES

EDITIONS NOIR ET BLANC


La vie, un rien l'anime, un rien la mine..

A l'aune de cette ambivalence, se trouve le juste rééquilibrage de la psychologie humaine, en éternelle oscillation.

Et je me  rappelle de cette citation de Virginia Woolf :

"Je voulais parler de la mort , mais la vie a fait irruption , comme d'habitude."

Est -il possible qu'une journée , à elle seule, résume toute une existence?

Un jour détonateur où l'on perds pieds, où l'on perds la notion du temps et de la réalité.

Un matin qui désintègre dans sa brutalité la puissance de vivre , qui convoque tout ce que l'on a entassé, entreposé pendant des années.

Il faut alors organiser un vide méninges, trier , ranger , jeter ces bagages trop pesants depuis bien longtemps.

Des énergies qui ne s'opposent plus , corps et âmes font l'unanimité pour s'immiscer, glisser dans les bas fonds du refoulé , du dénié .

Les excessives euphories, les excessives tristesses se rejoignent dans cette ascension fulgurante où la vie cède , où l'inconscient se défoule enfin.

Un drainage de tourments, d'évènements traumatiques s'agrippent comme le lierre grimpant sur un présent dégringolant.

A l'abandon, c'est le pouls de la vie qui file , c'est l'élan vital qui s'essouffle .

Le temps coagule , ronge, les murs tombent et c'est le détail anodin qui annonce le déclin.

Le burn out , la dépression pour la gente contemporaine , le spleen, la mélancolie, la bile noire pourles plus poètes.

Un choc émotionnel compliqué à situer , des repères effondrés , un dérèglement biochimique où peut être tout cela à la fois..

Quoiqu'il en soit , c'est l'intense désespoir, c'est l'espoir qui se tait..

Voilà l'épicentre du dernier roman de Gaelle Josse.

Et c'est avec ce même roman que je découvre sa plume.

Arrivée à l'écriture par la poésie , elle a depuis publié un bon nombre de romans aux multiples récompenses.

- Les heures silencieuses

-Nos vies désaccordées

-L'Ombre de nos nuits

-Une longue impatience

Gaelle Josse est diplômée en droit, en journalisme et en psychologie clinique.

Ce jour-là , j'étais juste partie regarder une exposition dans une grande librairie, quand mes yeux se sont posés sur ce titre, sur ce visage ..

"J'ai voulu écrire un livre qui soit comme une main posée sur l'épaule" dit-elle..

Elle a gentiment pris la mienne et depuis il m'en reste toujours quelque chose au bout des doigts.


Clara est une jeune femme dans l'air du temps, bien que légèrement rengaine et ritualisée dans son quotidien.

Un travail prenant dans une société de crédits, des parents un peu envahissants, quelques amis et Thomas l'élu de son coeur.

Tout est à sa place , rien ne déborde ..

Un des nombreux dimanches où elle déjeune chez ses parents, un bruit sourd s'échappe de la salle de bains, son père est au sol , inconscient..

Un choc, un silence s'installe , une image tatouée à jamais dans son esprit , ses souvenirs.

Un accident vasculaire cérébral dont il se remettra non sans séquelles.

Une poignée d'années plus tard, ce matin là, c'est une voiture qui ne démarre pas qui sera le point d'orgue à une longue descente aux enfers, une errance .

Tout s'écroule, plus l'envie , plus la force..

Des semaines, des mois s'écoulent où tous les actes simples de la vie quotidiennes deviennent phobies appréhensions et corvées.

Recluse, déconnectée , un événement va venir la repositionner dans sa vie..

"Désormais elle va vivre avec cette brûlure .

Avec du cramé , du carbonisé , du foudroyé , du consumé.

Court -circuit . Flammes. Cendres.

Ce feu là est celui des guerriers d'Attila , une terre brûlée.

Tristesse du bois noirci, tristesse d'une âme noircie"


Ce court roman est une ode à la vie , aux passerelles qu'il faut parfois franchir pour atterrir sur la bonne rive.

Revenir sur les traces du passé , de l'enfance , des traumatismes non soldés..

C'est une vie qui hurle en silence , le cri sourd de l'âme.

Avec des mots choisis , Gaelle Josse nous parle d'un sujet sensible et universel, la fragilité de nos vies.

Elle remonte toute une vie , sans tragédie , sans connotation pathétique.

Cette histoire ,c'est l'histoire de tout le monde, c'est la vie qui gronde et menace si souvent.

Là où tout commence, là ou tout finit.

Une hémorragie existentielle.

Les maintes tentatives pour se connaitre et enfin s'accepter.

Dans le fond, elle exécute peut-être un plan avec nos ambiguites , nos incohérences.

Pas à pas , elle nous prépare à cette lucidité qui précède les plus grands secrets .

Un style poétisé , puissant , éclairant..

Une écriture ample et rassurante comme une main sur notre épaule.









  LAREM E DEBBAH LA MAISON DU BORD DE MER ROMAN FICTIF 225 PAGES AUTOEDITION Puisque nous serons emportés sans retour, puisque rien n'es...