mardi 22 novembre 2022

 THOMAS HARDY

UNE FEMME D'IMAGINATION ET AUTRES CONTES

151 PAGES

RECUEIL DE NOUVELLES



En inconditionnelle amoureuse de l'écriture anglaise, honte à moi, je n'avais encore rien lu du monument littéraire que fût Thomas Hardy. C'est avec ce recueil de contes que je décide enfin de faire mon mea culpa.

C'est alors un véritable coup de foudre littéraire, je découvre une prose inédite, puissante , fabuleuse et presque hypnotique. Des reflux poétiques aux regains de sublimes noirceurs , un suspens déstabilisant conté au travers d'histoires tout à fait ordinaires. Il faut savoir que l'auteur de "Tess d'Uberville" et de "Jude l'Obscur" a été proposé vingt-cinq fois pour le prix Nobel de littérature en vingt-six ans mais successivement rejeté pour son oeuvre jugée trop pessimiste.

Mais come le disait Arnold Bennett: "Le pessimisme , quand on s'y habitue est tout aussi agréable que l'optimisme."

Vous en serez les seuls juges..

Au travers ce recueil de nouvelles, ce sont les âmes féminines et leur condition sociale que l'auteur de sa plume mélancolique dépeint de son cinglant défaitisme. N' attendez point de fin heureuse, mais plutôt des destins de désolation, de fatalité accablante et de taciturnité ambiante quand ce n'est pas de la malédiction.

Quatre nouvelles, quatre femmes dans la tourmente..

- Le hussard mélancolique de la Légion germanique

L'amour impossible de Phyllis pour un soldat étranger..

-Le véto du fils

L'amour contrarié de Sophy qui jusqu'à sa mort attendit que son fils dise oui..

-Le violoneux des contredanses

L'amour ensorcelé de Caroline pour un violoniste de village..

-Une femme d'imagination

L'amour d'Ella pour les mots d'un poète qu'elle ne verra jamais..

De la morosité. certes, mais pas seulement, le point d'orgue de ces nouvelles est l'envoûtante imagination de la femme à cimenter les liaisons improbables, audacieuses , sombres et hasardeuses ou totalement imaginaires. Cette puissance créatrice reflet bien souvent de frustrations ignorantes et aliénantes de la société de l'époque où règnent en maîtres absolus les convenances, les apparences et la rigidité morale. 

Il faut savoir aussi que toutes les histoires de Thomas Hardy ont lieu dans son "royaume littéraire" le "wessex" du nom de l'ancien royaume des Saxons de l'Ouest, région fictive regroupant le Dorset et les comtés voisins.

Charmée et littéralement  séduite je fus par ce talent de conteur et cette finesse incroyable de la description

Une plume rare et élégante . la littérature britannique, vivier éternel d'écrivains merveilleux et inoubliables dans cette époque adorée du dix-neuvième siècle.

PASSAGE

"Pour qui la regardait par derrière , la chevelure châtain était un prodige et un mystère . Sous le castor sombre surmonté de son aigrette de plumes noires , les longues boucles nattées , torsadées , roulottées comme les joncs d'un panier constituaient un exemple rare , presque primitif d'ingéniosité artistique .

Qu'un tel ouvrage d'entrelacements et d'enroulements fût façonner pour demeurer en l'état une année entière ou à la rigueur tout un mois de calendrier , cela pouvait se comprendre ; mais que l'échafaudage fût régulièrement démoli à l'heure du coucher , au bout d'une unique journée , paraissait un gaspillage inconsidéré de savoir -faire. C'était une jeune femme infirme assise dans un fauteuil roulant qu'on avait véhiculé devant une haie vive tout près d'un kiosque à musique où se déroulait un concert par un tiède après-midi de juin."

Le  véto du fils

La nouvelle que j'ai préféré..























mercredi 16 novembre 2022

 MIRELLE HDB

PRENDS SOIN DES ETOILES

ROMAN INITIATIQUE

233 PAGES

AUTOEDITION



"Du chaos naît une étoile" disait Charlie Chaplin

Dans la nuit la plus sombre, les étoiles réfléchissent la constance, constellent l'espérance, comme l'éclat d'un clair de lune capturé dans le miroir de l'eau. La beauté du ciel est dans les étoiles , la nuit a besoin d'étoiles, elles sont le rappel des mortels , le ballet insaisissable de l'essence du voyage. Sois l'étoile qui file vers sa destinée , sois celle qui prends soin de nos astres disparus. On ne les voit pas toujours, elles n'ont pas toujours le même éclat, mais elles sont toujours là. Chacun dispose de sa lumière dans l'adversité.

Les plus belles années d'une vie sont-elles celles où l'on croyait détenir avec certitude un bonheur presque éternel et acquis ou sont-elles celles qui survivent à cette cruelle désillusion? La reconstruction est-elle une réconciliation avec cette idée floutée du bonheur où la lucidité ne serait plus une blessure mais l'éveil d'un perpétuel enchantement? La vie nous ballote, nous effiloche et contre ça aucun miracle . La guérison est l'apanage du temps, de nos introspections et de nos capacités de résilience.

Nous devons accepter de ne pas tout comprendre pour pouvoir vivre en paix avec nos malheurs. Oui même avec eux il faudrait pouvoir vivre en paix! Accepter profondément et en pleine conscience ce qu'on ne peut changer de notre passé. Pardonner, se pardonner nos seuls garde-fou. Il n'existe pas de baromètre dans la souffrance , chacun l'expérimente à sa seule manière , à sa seule sensibilité.

Rester? S'enfuir? 

La réponse est en nous. S'écouter, suivre son intuition, son énergie, respecter son chemin de vie dans la bienveillance et l'indulgence autant de belles promesses pour avancer.

Aujourd'hui, je vous présente le premier roman de Mirelle HDB que je découvre, jusque là je n'avis lu d'elle que des nouvelles et de la poésie. Sa plume sensible m'avait déjà beaucoup séduite. Un mélange atypique poétique et futuriste. Une auteure discrète qui diffuse dans ses écrits une intense lumière.


Je vous parle de l'histoire..

Ilsa est une jeune avocate qui fût un temps , avait absolument tout pour être heureuse. Vous savez cette réussite basée sur une playlist de choses à réaliser pour être considérée et digne de cette société. Puis un jour, elle vit un drame, le drame de sa vie celui qui va à jamais chambouler son existence et sa vision du monde. Elle abandonne tout, travail , amis et sécurité. Du jour au lendemain , elle va sillonner en terres inconnues, Russie, Allemagne , Canada . "Un road trip émotionnel" qui va la conduire au fond d'elle même, un périple où les rencontres , les leçons de vie , vont façonner une existence , une personne nouvelle. Car nul n'est complet qu'en lui même..


Une écriture fluide et intimiste , un récit qui nous emporte dans les tourments et les tempêtes de la vie.

Toute une pléiade de personnages sont à découvrir, ils sont drôles , atypiques ou encore très touchants. Grande réussite de ce roman.!  Et puis la déferlante des paysages et des situations font de cette lecture un moment plein de dépaysement , d'égarement , de rebondissements  Une quête de soi joyeusement menée. Le concept de résilience est bien abordé mais j'ai trouvé qu'il manquait à certains moments , de profondeur. L'action a pris le pas sur l'introspection et la réflexion . Il manquait ce relief émotionnel à mon goût. L' histoire est très bien imaginée et j'ai passé un très beau moment de lecture.

J' ai adoré ce titre..il m'a intimement parlé..

Et puis vous regarderez cette couverture travaillée et originale en parfaite harmonie avec son histoire.

Pour l'heure, je vous laisse prendre soin de vos étoiles..

Et je vous joins cette citation choisie par l'auteure

" Le seul vrai voyage est celui qui nous conduit au plus profond de nous-mêmes."

Rainer Maria Rilke






 































JOHN BURNSIDE LE BRUIT DU DEGEL 361 PAGES EDITIONS METAILIE Les plus grandes et émouvantes histoires sont souvent celles des gens ordinaires...