lundi 11 octobre 2021

 ANNIE CONVERT

1942

A NOS IDENTITES PERDUES

ROMAN HISTORIQUE

351 PAGES

AUTOEDITION

LIBRINOVA



Avec environ 60 millions de morts , la Seconde Guerre mondiale a été le conflit le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité.

Quand une guerre se déclare , c'est l'enfer qui descend et s'ouvre manipulé par des mains humaines.

Une nature humaine alors aveuglée et insensée . Le fléau de la guerre est parfois inévitable mais toujours haissable. Une seule vérité survivante , l'acceptation simple et normale de la mort. Sur les terres de carnages, des coins de misère, des amas de chair , des tas de défunts crevassent les regards noirs des survivants. Dans ce néant de clarté, le paysage est un funeste ouvrage. Des trous de cendres dans le ciel , les échos retombants des canons . Les cris lointains vides d'hommes , les grappes d'oiseaux fustigées par la mitraille , les coeurs décrochés et les entrailles qui sautent, c'était cela la réalité de la guerre. Et sur ce front outragé , sous ces combats sans relâche , une autre vérité , celle des Résistants à l'oppression..

Ce n'est pas un secret, je voue une fascination pour les récits de guerre , je découvre en eux, la rage de vivre , les champs de bataille offrent au moins des humains sans masques , sans superficialité , debout devant leurs peurs, leur profondeur ou leur manque de profondeur, tout perdre pour redevenir..

Pour être ce que l'on ne soupçonnait pas..

C'est ainsi que je suis tombée par hasard sur le livre d'Annie Convert dont je ne connaissais rien, 

Cette histoire , c'est un peu la sienne, celle de son père résistant de la première heure à qui elle rend cet émouvant hommage., inspiré de faits réels..

"Longtemps , mon histoire a dormi au fond de mon ordinateur, mais j'aimerais désormais la partager avec vous , pour que les nouvelles générations n'oublient jamais le sacrifice de nos aieux et évitent de faire de demain un autre hier."


RESUME

1942, Bordeaux, la guerre gronde.

Lison est une jeune infirmière  qui accepte de soigner les résistants. Malgré son jeune âge , elle donne sans compter , énergie et témérité jusqu'au jour où elle découvre un engrenage infernal. Dénoncée, elle doit quitter la ville et se réfugie auprès du maquis corrézien. Elle va alors vivre l'inimaginable et va devenir un vrai pilier de la Résistance. Sa hardiesse la mènera sur tous les fronts , même celui de l'amour...

Entre la faim qui tenaille, le froid qui mitraille, les explosifs et les trains qui vont à perdre haleine , Lison va alors perdre une à une ses identités pour devenir à chaque fois cette "autre" qui lui sauvera la vie.

Je ne vous en confierai pas davantage, c'est un défilé de petites histoires dans la grande histoire.


MON AVIS

Un roman tout d'abord émouvant par le caractère biographique de son histoire. La guerre comme si on y était..

Le récit est un carnet de bord rédigé par Lison , j'aime bien cette approche qui offre une proximité et une intimité avec le lecteur. On vit en temps réel chaque événement . 

Des descriptions réalistes , on se prend vraiment tout en peine figure!

Il y a du suspens, de l'intrigue , de l'émotion à foison,. de la justesse

Mais malheureusement ce qu'il y a aussi à foison , ce sont des fautes d'orthographe qui viennent  plomber un peu la qualité de l'histoire.

C'est dommage!

Néanmoins, cela reste un très beau récit de guerre et un beau devoir de mémoire .

J'ai apprécié cette lecture et la force de ce que l'auteure a voulu partager.

Qui n'a pas éprouvé la guerre ne sait pas le prix de la paix!


Je vous laisse avec ces mots de fin d'Annie Convert..

" Le bonheur ne nous est pas donné , ni le malheur imposé . Nous sommes à chaque instant à la croisée des chemins et il nous appartient de choisir la meilleure direction à prendre."










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  LAREM E DEBBAH LA MAISON DU BORD DE MER ROMAN FICTIF 225 PAGES AUTOEDITION Puisque nous serons emportés sans retour, puisque rien n'es...