vendredi 6 mars 2020

DIDIER D DEVENEY

SIX CORDES AU COU

THRILLER ROCK

252 PAGES

SORTIE : OCTOBRE 2019

EDITION BOOKS  ON DEMAND

SERVICE PRESSE


WHEN MY GUITAR GENTLY WEEPS

THE BEATLES


Une guitare qui fait pleurer les songes..
Virtuose des sanglots noirs , son onde sonore a pincé mon âme abrutie par la résonance des pages
D'invocations sombres en préludes incantatoires , l'étrange ambiance d'un itinéraire balisé par l'occulte et le psychédélique.

A l'instant où j'écris, je suis une lectrice auditrice ..
Les sixties, seventies battent leur plein de leurs rythmes "stonien".
Jimmy Hendricks, The Doors, Led Zeppelin , Eric Clapton et les Rollings Stones endiablent mon esprit.
J'aurais presque envie de visser un borsalino sur ma tête et d'accorder une belle Gibson..
Caisse de résonance, amplificateur, pédale à effet, excentricité et rock psychédélique.

Branchez vos guitares!

Didier D. Deveney est un auteur aux  multiples cordes , dialoguiste, scénariste et auteur du documentaire
Sex , Drugs et Rock N'Roll: la fin d'une ère?
Ses références musicales et son vécu viennent fortement étayer un riche et beau parcours artistique.
Auteur charismatique à la vraie " logorrhée verbale" impact et force de frappe caractérise son expression notamment au travers " Des billets aussi inutiles qu'opportuns" où il affiche sa superbe verve!
Symbole d'un temps révolu , d'une génération adulée et controversée , c'est accompagné de tatouages expressifs sur les mains qu'il tient sa plume et nous la livre dans ce thriller sulfureux et déjanté.

Mano Solo disait de la guitare:
"A 24 ans du matin la mort m'a serré la main et en me tapant dans le dos elle m'a dit salut et à bientôt
à 27ans du matin j'ai chopé ma putain de guitare et à grands coups de butoir j'écrase le cafard"


RESUME

Vincent est animateur radio d'une émission "ça va péter dans l'ampli" et le fils un peu oubliéd'un grand artiste collectionneur d'instruments de musique rares et de grande valeur plébiscité par les plus grands musiciens .
Il se fait une idée toute relative de la popularité de son père jusqu'au jour de son décès où il revient sur Paris .
Des funérailles en grande pompe au cimetière du Père Lachaise au décachetage du testament où il va découvrir avec stupeur l'héritage dont il est le légataire à savoir l'entreprise V Flying Equipements et une somme d'argent bien rondelette.

" A mon fils à qui je n'ai pas pu dire comme j'ai été fier de lui toutes ces années , que j'ai préservé des dangers et des tentations tant que j'ai pu , je lègue trente mille euros et le local V Flying Equipements avec l'intégralité de ce qu'il contient"


Vincent n'a alors pas la moindre idée des retombées qui vont se tramer avec ce cadeau pour le moins inopiné.
Tout commence quand un client très particulier luirend visite pour une requête bien singuliére.
A la recherche d'une certaine guitare , il va lui confier une bien mystérieuse enquête.
Dès le début des investigations, une ambiance à huis clos occulte va endiablé sa vie .
Une série de cauchemars prémonitoires, des disparitions inexpliqués , un air de descente aux enfers va alors rythmer ses journées.
L'ombre et la noirceur vont soudoyer la réalité.
Un inconscient exorcisé par cette guitare.
D'avertissements en force incontrôlable , parviendra t il à élucider ces noirs horizons et à quel prix?

MON AVIS
Une guitare avec une âme il fallait y penser..
Une frise d'événements aux sons usés et ressuscités par sa plume font un récit à la belle originalité narrative .
Même si j'aurais souhaité un développement plus complet des époques et références musicales.
J'ai beaucoup aimé l'atmosphère éclatée sous les éclats ésotériques.
Un puzzle de célébrités pseudo mentionnées était bien pensé et a conféré à la lecture un aspect ludique et curieux.
De l'improbable et du déjanté du début à la fin , une intrigue très subtilement menée aux frontières du réel et de l'imaginaire.
En revanche, j'ai un peu regretté le manque de caractère de Vincent que j'ai trouvé un peu passif et effacé , je l'aurais apprécié davantage avec un un côté obscur plus renforcé vu le contexte ambiant , il contraste un peu..
Une plume que l'on sent aboutie par le style et la passion du sujet.
Une expérience inhabituelle, une couverture intriguante, des indices disséminés de manière à harceler le lecteur et à le rendre addict  font de ce thriller une très belle réussite.

Merci à Didier D. Deveney pour cette belle découverte et les sensations en overdose!








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  JEAN CLAUDE MICHOT MARTHE,INSTITUTRICE  ET FILLE MERE ROMAN  AUTOEDITE INSPIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE 199 PAGES On dirait un film... Oui...