dimanche 26 mai 2024

 BERNARD CLAVEL

LES PETITS BONHEURS

ALBIN MICHEL


"Entre les humeurs de la lune , les grimaces du soleil et ces textes dont l'origine est inconnue , l'Almanach nous offrait mille et mille richesses . Enormément de poésie et de mystère. Je regrette vraiment de n'avoir pas conservé un de ces compagnons des veillées de mon enfance. Il me serait infiniment précieux , ce soir , de l'ouvrir , d'en respirer l'odeur de papier vieilli. C'est avec lui que j'aimerais partir à la recherche du temps perdu. Le temps si précieux que partageaient les êtres chers depuis longtemps disparus."


Certains bonheurs ne fleurissent qu'après leur départ. Ceci n'est pas une histoire , il n'y a aucune intrigue à démêler ni de chutes à deviner. Ce sont juste des petits bonheurs sur la fine pellicule émaillée du temps passé. L'ascension lente du souvenir qui essaie encore et encore de capturer la mémoire , dénouant ainsi ses douceurs et ses douleurs. Etrangement sur la trame des réminiscences , les petits bonheurs de l'enfance sont les seuls à ne pas se  faire la malle. Que serions nous sans eux? Sans ces proximités lointaines? Ils nous parlent au coeur, ils nous portent au coeur. De l'odeur de la soupe chaude aux premiers voyages en train sur des banquettes de bois, aux parties de pêche l'été sous un soleil écrasant, aux marrons chauds emmaillotés dans un vieux journal, au pain pétri avec amour, à la frénésie des premières lectures puis aux premiers tubes de peinture..

Bernard Clavel est un romancier du terroir, une littérature prolétarienne. Il obtint un Prix Goncourt en 1968 avec "Les fruits de l'hiver" qui fut une de mes premières lectures offerte par ma grand-mère, grande lectrice de cet auteur. C'est d'ailleurs, dans sa grande armoire en bois, cette armoire abandonnée que j'ai trouvé , perdu entre les nappes blanches brodées et les serviettes du dimanche, ce livre un peu défraichi. Les petits bonheurs sont peut-être héréditaires ou contagieux qui sait?

Un livre un peu rafistolé comme nos vies d'aujourd'hui. Pourtant quand je l'ouvre, en lui je respire ma vie.

Bernard Clavel a voulu dans ce roman autobiographique ressusciter les parfums fanés , les êtres aimés. 

L'envie de partager tout ce qui nous sera plus permis de retrouver. 

Un roman patchwork , la balade singulière d'une vie sur terre, d'une enfance encore à fleur de peau.

Une plume authentique , un auteur de valeur. 




 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 BERNARD CLAVEL LES PETITS BONHEURS ALBIN MICHEL "Entre les humeurs de la lune , les grimaces du soleil et ces textes dont l'origin...