lundi 28 décembre 2020

 NADIA VIRET

SA MORT M'A MISE AU MONDE

LIVRE AUTOBIOGRAPHIQUE, TEMOIGNAGE

AUTOEDITION

106 PAGES


Il paraît très compliqué pour nous, pauvres êtres humains de bien savoir quand sommes nous vraiment nés.

Est ce au moment où nos petits poumons se sont enflés du premier air, du premier cri où alors quand nous avons enfin trouvés un vrai sens à nos vies?

Une naissance, cette recherche de la reconnaissance de soi , de son histoire...

Emmaillotés par cette vie annoncée d'incertitudes, une seule certitude pourtant, celle que chaque jour tout commence, tout recommence.

Nul ne devrait jamais s'abstenir d'aller jusqu'au fond de la vie, s'explorer, se deviner, s'écouter..

S'engager au monde , dans la possibilité d'un nouveau commencement , l'homme doit toujours réapprendre à naitre et sauver sa force créatrice.

C''est par le monde que nous naissons mais c'est dans la rupture de ses processus que nous renaissons et apprenons à vivre.

Etre venu au monde, être venu à la vie , un ensemble d'expressions personnelles et subjectives qui n'attirent guère les attentions.

L'évènement de la naissance est souvent boudé par la réflexion contrairement à la mort qui remporte tous les suffrages philosophiques.


La providence , le destin , appelez cela comme il vous conviendra, nous met sur notre chemin, tout un monde de prédispositions, de dons qu'ils nous appartient de chercher et de trouver.

Nous sommes fait de déclics, de circonstances heureuses ou malheureuses qui multiplient nos valeurs , notre esprit de fond.

A nous de déjouer par ces circonstances les pièges de l'existence.

Seules notre attitude , nos capacités de résilience permettent cette éclatante renaissance.

La naissance c'est une expérience de sens...


Je rencontre Nadia Viret et son livre hommage à sa soeur , à la vie aussi dans ce contexte de renaissance.

Rien ne la prédestinait à écrire , elle n'en a d'ailleurs jamais eu envie..

Jusqu'à ce jour...

Le mercredi 5 janvier 2011;

Ce jour où Anita , sa grande soeur quitte ce monde.

Nadia Viret est la dernière enfant d'une fratrie de sept.

Anita est l'aînée..

Anita...c'est une vie de combat, c'est une vie honorable mais surtout c'est la vie dans ce qu'elle a de plus beau , de plus fort.

Anita vit au coeur des choses..

Je vous parle d'elle..

Elle est née le 22 octobre 1943, elle est née handicapée, sa mère a été accouchée par un médecin en état d'ivresse qui n'a pu mener à bien cette naissance.

Un accouchement forcé qui a écrasé son cervelet avec des séquelles irréversibles.

De ce malheur, naît une fleur..

Anita a semé autour d'elle les plus beaux pétales de la vie.

Anita a donné la vie, a sauvé des vies aussi..

De son corps meurtri, de ses petites mains recroquevillées, elle sait d'instinct écrire..

Elle sait poser les mots sur sa douleur, ses émotions , ses pensées.

Ainsi elle compose sa poésie , elle raconte son parcours de silence , le secret de sa naissance.

Elle témoigne ce que Nadia sa grande soeur viendra publier quelques années plus tard.

Au plus près des autres, avec sa foi inébranlable , soulager et aider auront été l'oeuvre d'une vie .

Anita , cette formidable leçon de vie , celle par qui Nadia va renaître loin du paraître.

L'auteur nous raconte ainsi comment de la mort , elle est revenue à la vie, comment d'une immense douleur elle a réussi à extraire la vérité sur la sienne.


J'aimerais tellement que chacun d'entre vous lise ces quelques pages..

Là où gît , le plus beau de cette vie.


Je vous offre en cadeau inestimable la préciosité de ses quelques lignes

La sincérité d'une existence menée , elle, à bien...


Merci pour elle...


A MA MERE

Maman je te dois tout

Tu m'as tant donné

D'abord, tu m'as donné la vie

Mais combien de fois encore

Tu m'as permis de VIVRE

Malgré tous les avis médicaux

Et les pressions qu'on t'as fait subir

Il était pourtant si facile

De renoncer ou de m'abandonner


Tu as tout bravé 

De jour comme de nuit

Après avoir surmonté tant d'épreuves

Avec tout le recul de ce qu'on a vécu

Tu n'as rien à regretter


Tu m'as consacré toute ta vie

Tu m'as donné des frères et soeurs

Tu as ouvert la porte à mes amis

Tu m'as laissé choisir ma vie

Tu m'as toujours accompagné

Malgré les différences d'idées

Je ne pourrais jamais te rendre

Tout l'amour que tu m'as donné



Et moi, Anita en te lisant, j'ai pleuré oh non pas de douleur

Mais de bonheur!

Et sans te connaître, je te dis merci de tout mon coeur d'avoir existé et illuminer nos vies..






 

















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  ALEXANDRE PAGE LA PETITE DAME SANS et autres récits RECUEIL DE NOUVELLES AUTOEDITION 251 PAGES Si j'ai une bonne nouvelle? J'en ai...