lundi 22 février 2021

 LAURE GOMBAULT

LE VENTRE DE VENUS

ROMAN FICTION 

INTRIGUE PSYCHOLOGIQUE

327 PAGES

AUTOEDITION


Une heure pour soi..

Une heure qui reçoit l'intime convalescence de nos turbulences , de nos vies éméchées..

Qui n'en a pas rêvé?

Une petite luxure , un court instant à effeuiller , un temps à laisser à filer comme un massage aux maillages délicats et avertis d'un éventail de doigts.

Un voyage , un témoignage tatoué à la pulpe d'un majeur au grand coeur, d'un annulaire salutaire ou d'un pouce en secousse ..

Quelques imminentes minutes contenues dans une paume huileuse , cajoleuse et ensorceleuse.

Telle une vie qui s'accomplirait sous la magie glissante de mains hardies.

Alchimie du destin et du mouvement.

Mains pleines de révélations , de traductions , de pulsions liées aux paroles enfuies

L'authentique flux d'un coeur taiseux , les mains se trompent peu.

L'art des  mains aliénées de vérités, d'amour , d'abnégation, du poids des émotions...

C' est ici bien le cas de le dire..

Des pores qui éclatent , écarlates sous les désirs et les secrets étranglés.

Des mains qui ouvrent les yeux ...

La supériorité du geste sur la parole..

Les mains?

Soyez à leurs pieds!


A ce rendez vous , vous serez lentement dirigés par les mains bienveillantes de la sublime Colette!

Et sublime est un bel euphémisme!

Dans ce trésor qu'elle va vous confier , n'oubliez pas , que sous ses mains gît un fracassant destin.

Sous les chairs malaxées vivent les mots mutilés.

Les mains s'entrechoquent et racontent..


Le ventre de Vénus est le dernier opus de Laure Gombault et le second que je découvre après "L'homme du train"

Certains auteurs ont une plume qui ne se trompe jamais d'encrier , ainsi leur style est reconnaissable entre mille.

C'est vraisemblablement vérifié avec cette auteure au style affirmé .


UNE HISTOIRE

Elle s'appelle Colette, elle est coquette et lumineuse come une comète!

Colette , ce qu'elle aime par dessus tout , c'est embellir les femmes , les masser , les maquiller , les rassurer aussi quand la vie se fait trop dure.

Elle est esthéticienne dans un petit salon qui ne paie pas de mine mais qui elle , chaque jour la ranime

La Toilette  de Vénus c'est comme ça qu'il s'appelle..

Colette est pleine de petits rituels..

Des rituels heureux puis des rituels inavouables, honteux et tabous...

Notre belle protagoniste a une particularité très visible..

Elle souffre de troubles alimentaires compulsifs , plus précisément appelés "obésité"

Elle traîne chaque jour ce corps comme une rengaine , une image avec laquelle elle a cessé de se battre.

Il est devenu le symbole de sa solitude , d'un vide à remplir , elle le maltraite , comme la vie l'a elle même maltraité...un miroir réfléchissant..

Comment Colette en est elle arrivée là?

Comment a t'on pu abuser d'une telle intégrité , d'une telle générosité, d'une telle beauté d'âme..

Comment elle avait pu laisser faire ça..

Quel regard faut il porter sur soi même pour être dans une acceptation aussi destructrice..

C'est au détour d'une rencontre inattendue que tout va alors prendre son sens..

La vie lui donnera t'elle cette chance a laquelle elle avait renoncé sans même se battre, sans même chercher ...

MON AVIS

Laure Gombault nous offre une nouvelle fois un roman poignant , saisissant de par ses thèmes récurrents et d'actualité.

-La transmission

-Les troubles alimentaires

Sujets bien incrustés et inhérents à notre société.

Les thèmes sont assez étayés en recherches.


Le personnage de Colette est travaillé minutieusement et présente un profil psychologique dans la justesse et la nuance des ressentis..

On intègre toutes les dimensions du personnage , de ses traversées solitaire à sa renaissance, de sa résignation à son combat timide , de ses crises de boulimies à sa perte fulgurante de poids , à la sagesse de ses décisions , à la clandestinité de sa personnalité...

Colette est bien une Vénus des temps modernes..


J'ai beaucoup aimé l'histoire et l'humanité qu'elle transpire , l'intrigue psychologique est bien menée même si je l'ai trouvé un peu facile par moments..

Un petit relent d'enquête a insufflé au récit un petit élan bienvenu!

La fin en revanche est assez surprenante mais elle est en fin de compte fidèle et cohérente avec l'histoire, pas de happy end à la guimauve et c'est très bien!

J'avais besoin de cette crédibilité de fin de lecture qui tout de même reste dans une note optimiste .

Une lecture où la patience est ô combien mise à rude épreuve!

Un style toujours égal à lui même..

Puissant , sonore, percutant et tout en tendresse à la fois pour ce roman.

Oui j'aime définitivement la plume de cette auteure!

PASSAGE

"Dans ces moments , je ne m'appartenais plus, j'étais concentrée sur Mme Hubert.

Là, j'avais massé son dos plus que d'habitude .

Ses contractures ne laissaient aucun doute , elle traversait une période difficile.

Ces excroissances à peine perceptibles me narguaient.

Mais elles me connaissaient mal. J' étais une coriace , elles finiraient par céder sous la pression .

Je venais à bout des systèmes nerveux les plus récalcitrants.

J'étais faible dans la vie , et une tueuse contre les attaques musculaires.

Seulement , j'étais démunie de mots .

Seules mes mains soignaient les dérèglements du coeur.

Alors je pétrissais , je malaxais , je roulais , je palpais , je détendais les chairs jusqu'à négliger les crampes de mes doigts , les douleurs de mon dos et de mon cou .

Jusqu'à nier mon souffle court et mon corps de plomb."

















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  LAURE GOMBAULT LE VENTRE DE VENUS ROMAN FICTION  INTRIGUE PSYCHOLOGIQUE 327 PAGES AUTOEDITION Une heure pour soi.. Une heure qui reçoit l&...