lundi 2 août 2021

 CHRISTIAN BOBIN

LA PLUS QUE VIVE

R2CIT AUTOBIOGRAPHIQUE

110 PAGES

EDITIONS FOLIO


Je suis sûre que vous l'avez tous rencontré un jour , cette personne là..

La plus que vive , la solaire, l'étang de miel qui adoucit et illumine le coeur.

Cette personne qui dessine secrètement vos premières formes de vie.

Elle vous baigne de splendeur dans les intimes cascades abruptes et sauvages de son for intérieur.

Une roseraie pour les âmes , une collaboratrice du soleil!

La vive clarté où tout renaît, l'euphorie vive , l'eu vive et précieuse qui fortifie les esprits éprouvés.

Une impression sûre comme l'aube, le matin..

Par et au delà du temps, du néant , de l'existence et de l'absence.

Elle, c'est Ghislaine, la chère et tendre compagne de Christian Bobin.

Elle s'en est allé brutalement , un douze août 1995, au doux âge de quarante quatre ans.

"L' évènement de ta mort a tout pulvérisé en moi. 

Tout sauf le coeur.

Le coeur que tu m'as fait et que tu continues de me faire , de pétrir avec tes mains de disparue , d'apaiser avec t voix disparue , d'éclairer avec ton rire de disparue.

Je t'aime : je ne sais plus écrire , je ne vois plus que cette phrase à écrire."

Un puissant et élégiaque hommage à sa bien aimée, à sa plus que vive..

Un hymne à l'amour, à la mort , à l'éternité et à tout ce qui continue de vivre dans l' absence.

Une lumière d'amour sur les pourtours d'une vie sur sa fin.

L'auteur nous parle d'elle..

In nous éclabousse de ses souvenirs, de cette vie avec Ghislaine..

A cette complicité parfois muette, aux sursauts de solitude dont chacun a besoin , comme une réalisation de soi..

A cet amour qui inonde chaque jour écoulé, aux joies simples qui abondent leur quotidien pas toujours facile.

Ghislaine est libre, aimante, débordante de générosité.

A elle seule, elle est l'oeuvre accomplie d'une vie, un rythme éternel, une élévation..

Lui, il ne veut plus écrire depuis elle..

Mais à travers les ondes profondes et vibrantes de Ghislaine , lentement il rassemble les paillettes d'or des heures, avec elle, égrénées.

Dans ce ciel où s'épure sa douleur, elle est la douce énergie qui s'infiltre comme un miracle.

"Il y a mille façons de parler aux morts . Il fallait la folie d'une petite de quatre ans et demi pour comprendre que nous avions peut-être moins à leur parler qu'à les entendre et qu'ils n'avaient qu'une seule chose à nous dire : vivez encore , toujours, vivez de plus en plus , surtout ne vous faites pas de mal et ne perdez pas le rire."


Christian Bobin nous transmet le plus beau de sa douleur, dans ce  récit philosophique et poétique , plus philosophique, je dois avouer.

Des jours entiers reliés à ce lien indéfectible, indicible..

La mort rassemble ceux qui y voient le même trésor.

La plume de Christian Bobin est sans doute une des plus belles et bouleversantse de la littérature française.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 CAROLINE LEBLANC LETTRES DE BARCELONE RECUEIL DE LETTRES AUTOEDITION J'effeuille ces lettres aux lignes de vie, des missives ensoleillé...