samedi 4 janvier 2020

CHRONIQUE N 10

CAMILLE MELO

PENSEES ETERNELLES

GENRE: RECUEIL DE POESIES

NOMBRE DE PAGES: 52

DATE DE PUBLICATION: JUILLET 2019

CATEGORIE: AUTOEDITION



 Camille Mélo est une autrice de littérature fantastique et sentimentale qu'elle publie sur Wattpad.
Courtisane du mythe et de la légende , elle nous berce de son univers onirique et épique.
"PENSEES ETERNELLES " est son premier recueil de poésies en prose .
Inconditionnelle moi même de ce genre , c'est avec un immense plaisir que j'ai accepté ce service presse et je remercie l'auteure pour sa confiance.

En premier lieu, qu'est ce que la prose?
La prose est une manière d'écrire tout à fait ordinaire et non soumise aux règles de versification propres à la poésie.
Autrement dit, une liberté totale dans l'écriture qui n est pas tributaire de rythme , de rime ou de musicalité.
Ce style est la forme la plus simple de l'expression poétique.
Elle est même parfois contestée en tant que poésie à proprement dite.

Ronsard disait que poésie et prose étaient de "mortelles ennemies"

Le monde de la poésie est insurrection, émotion, imagination, c'est un dialogue d'âmes..
La poésie éveille la vision , elle est la mémoire baignée par les mots, un cri, un chant qui vient de l'intérieur.

J'accompagne ma pensée de deux citations tout à fait éclairantes sur la puissance de ce mot..

"Qu'est ce que la poésie?
Une pensée dans une image"
Johann Wolfgang von Goethe

"Je sais que la poésie est indispensable mais je ne sais pas à quoi."
Jean Cocteau




PETIT ABREGE DE CE RECEUIL

Camille Mélo nous offre un florilège de thèmes aussi variés que profonds ..qu'elle tisse d'ordinaire et d'extraordinaire.
Une errance ou un itinéraire à travers les mots, à travers la mort, l'amour, les déclinaisons de saisons ,
le rêve et la mélancolie chère a tout poète qui s'honore!
Les sujets sont abordés avec beaucoup de sensibilité, une quête d'éternité se lit en filigrane.
La plume est tantôt puissante tantôt légère dans un univers chimérique et ressemble très souvent à de vibrantes confessions.
Une impression d'apesanteur nous élève tout au long de la lecture.
.Une atmosphère ouateuse et floue vaporise notre âme ...d'ailleurs...quelque chose de surdimensionné vient nous envoler vers un nouveau monde.


LA COUVERTURE
J'ai eu un véritable coup de coeur pour cette couverture en belle osmose avec les textes qu'elle y abrite.
Un fond noir dévaste la page dans lequel vient moire une béance de lumière .
Une petite bulle de couleurs que j'ai interprété comme les pensées viennent symboliser cette éternité , cette sacralité que l'on peut dérober au temps..
L'équation éternelle de l'éphémère et du perpétuel


LE TITRE
En toute simplicité ...des pensées éternelles...que l'on scelle de nos mots...
La pensée est l'âme de la vie...



CE QUE J AI AIME
La diversité des thèmes et la sincérité avec laquelle ils sont tous exploités.
Une captivante force d'immersion nous plonge dans chaque  monde de façon absolue.
Les tournures sont aériennes et fluides ce qui n'est pas toujours aisé en prose.
Les champs lexicaux  sont relativement simples donc accessible à un large lectorat.
J'ai également apprécié les vers sous forme de questions qui nous ramènent à nous mêmes inexorablement!
Le nuancier des états d'âme est très subtilement interprété, le choix des mots nous offrent instantanément de belles images..


CE QUE JAI MOINS AIME
Bien que le recueil soit trés court , je n'ai pas pu le lire en une seule fois.
Au bout de quelques poèmes l'effet ennui s'est fait ressentir car même si les thèmes sont variés certains reviennent assez souvent procurant une lassitude et l 'envie de décrocher.
Donc j ai apprécié la lecture en petites bouchées afin d'en laisser infuser chaque saveur.
Certains poèmes m'ont fait vibré , m'ont ému et d'autres m'on laissé de marbre
L'emprise a été partielle pour ce recueil ..
Peut être est ce la prose que je n'affectionne pas particulièrement en poésie..


JE VOUS ECRIS MON POEME FAVORI

PENSEE POUR UN DISPARU

Des tréfonds des ténèbres
Je le trouve
Toi l'esprit de l'être que je cherchai
Toi qui est parti sans un adieu
Je viens à toi en ce jour
Dans cette dimension sombre
Afin de te témoigner mon amour
Et ma gratitude de ta présence passée
Toi qui a su me guider
Et transformer le petit oisillon que j'étais
En un majestueux et imposant aigle
Cet envol je te le dois
Ainsi que tout ce savoir
Les souvenirs laissés derrière toi seront éternels
Mon coeur te sera toujours ouvert
Hélas le temps des adieux est venu
Un dernier regard de bienveillance
Et te voilà reparti pour rejoindre tes pairs
Un pincement au coeur m'intime ta présence
Une compagnie éternelle et dissimulée
Au plus profond de moi
L'esprit serein je me laisse guider
Vers les prochains obstacles de ma vie



MES IMPRESSIONS AU FINAL
C'est le premier recueil de poésies que je chronique, je parle d'impression car la poésie est très subjective dans son interprétation et sa sensibilité.
J'ai pris du plaisir à découvrir ce recueil même si ce n'est pas un coup de coeur
La plume est authentique, rythmée , les émotions sont présentes , le lecteur tient l'âme de l'écrivain.
Une certaine complicité se conspire au fil des pages.
Une belle odyssée hors réalité.
Mais il manquait pour moi aussi bien dans le ressenti que dans les mots la consistance et l'essence même de la poésie.
412khkZMIPL._SX195_.jpg

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

REPLIQUES STEPHAN CAILLETEAU ROMAN 226 PAGES AUX EDITIONS ST HONORE Le temps d'une vie.... On le porte dans sa chair et da...