lundi 27 avril 2020

PHILIPPE MEISBURGER

C'est arrivé en Avril

Roman science fiction apocalyptique

817 PAGES

Librinova

Sortie: juillet 2019



Maintes histoires calembredaines ont depuis la nuit des temps nourrit les plus fantasques scénarios de la "fin du monde"
Guerre atomique, tsunami, basculement des pôles, effondrement des continents ou alors explosion d'une étoile ou une lune qui se fiche par terre..
Absolument tout a été envisagé ou presque.
Et si la fin du monde n'était juste que la fin d'un monde...
Si au delà du vertige du visible se trouvait l'idée d'un vis à vis..
Si à l'intersection de notre planète se trouvait un autre monde mais que ce monde se trouvait dans celui ci?
Vous me suivez?
Si la réalité était toujours assujettie à l'interprétation mais qu'elle finissait toujours par se révéler, par nous révéler.
Si il existait des réalités inexplorées ?
Si elles étaient l'espoir ou l'humanité pourrait gravir ou au pire aspirer à son plus bas fond.
Faut il croire en l'hypothèse d'une autre forme de vie ailleurs ou faut il croire à l'anéantissement total et sans retour de notre monde?
La vérité est parfois un mystère et le mystère une vérité


Un nouveau livre achevé avec l'incroyable histoire de Philippe Meisburger..
Infographiste et monteur vidéo Philippe Meisburger trouve pourtant sa voie dans l'écriture .
Avec tout de même cette palpable influence cinématographique dans la construction de ce roman.

Je le remercie chaleureusement par cette occasion pour ce service presse et sa confiance.

Les thématiques  m'ont  conduite à deux citations qui en disent long..

" La fin du monde
Dieu se retourne et dit
J' ai  fait un rêve.."
Paul Valery

"J' ai l'intuition de l'approche de la fin du monde que tout commence avec les animaux"
Jamel Mogaou


RESUME DE L'HISTOIRE

Dylan et Vincent sont deux jeunes étudiants en médecine vivant à Manhattan.
Un matin dans le flux des jours qui se ressemblent ils assistent à un spectacle ahurissant et apocalyptique.
De violentes déflagrations suivies d'explosions déciment la ville puis d'autres villes.
Paysage surréaliste , des villes entières sont anéanties de la carte du monde.
Un chaos aux airs mémorables de septembre 2011.
Dans l'urgence de la situation , une seule issue , déguerpir de la ville au plus vite.
C'est ainsi que Vincent se retrouve en pleine campagne recluse chez les parents de son ami Dylan.
L'adaptation est chancelante et Vincent doit encaisser en permanence les idéologies singulières et scabreuses du père de Dylan.
Mais une rencontre va vite lui faire oublier tous ces petits désagréments.
Il fait connaissance de Karine la demi soeur de Dylan.
Elle est non voyante mais a une intelligence instinctive hors norme.
Vincent en tombe fou amoureux immédiatement.
C'est elle qui était dans son rêve juste avant les événements.
La reconnaissance fut instantanée.
Mais que lui veut elle?
La fin du monde, le début d'un amour , étrange synchronisation.
Le début d'un voyage mouvementé là haut sur la colline où pour la première fois ils s'embrassèrent.
Leurs fragiles existences, leurs coeurs détonnèrent pendant que le monde peu à peu s'éteignait..
Une seule destination
SEDONA en Arizona.
Mais pourquoi?
Quelle finalité à ce périple?
Des mystères, des complots, des hypothèses toutes autant plus fantastiques  les unes que les autres
C'est ce que vous découvrirez au cours de cette haletante lecture.



LE DECOR
Une fine pellicule entre réalité et imaginaire capte et plante immédiatement l'atmosphère.
Il est immersif , nous propulse directement au coeur des intrigues
Il est bien sculpté et dressé dans notre imaginaire.
Les descriptifs sont travaillés et chaque endroit visité est une belle course de fond.
Nos visions et projections s'engloutissent sans résistance dans les paysages nombreux et variés.
Un décor qui colle aux yeux.


LES PERSONNAGES PRINCIPAUX

VINCENT

Personnage discret , un peu puéril il est aussi d'une grande intégrité et fiabilité pour Karine.
Un peu versatile dans ses convictions , il nous déstabilise un peu par moments.
Conditionné par certains événements, brisé par d'autres il présente une personnalité inachevée et peu attachante..
Il existe pour et par Karine  et c'est sa seule étoffe.
Trop peu expressif , je n'ai pas eu de ressenti ou d'attachement particulier pour ce personnage.


KARINE

Karine a d'emblée captivé mon intérêt par sa sagacité et sa vivacité d'esprit.
Non voyante elle a développé une intelligence instinctive déconcertante.
Ses analyses sont percutantes, fines et instinctives.
Résiliente , intelligente , elle dévale dans la  vie avec une exemplaire force et sagesse.
Elle a une telle confiance dans la destinée malgré les épreuves qu' on ne peut que l'aimer.
Elle est la beauté d'âme même, forte de ses convictions , elle est la personnalité inverse de Vincent.
Je dirais même qu'elle est ses yeux...ceux qu'elle n'a plu mais qui continuent dans l'obscurité d'éclairer le monde.


INTRIGUES ET DENOUEMENT

Les intrigues s'enchaînent , elles sont bien ficelées et imprévisibles.
Le suspens demeure toujours à son apogée .
Toutes les intrigues sont cohérentes et consistantes.
Elles sont les véritables piliers de ce roman.

Le dénouement est le point d'apothéose de cette histoire.
Un bouquet final!
Un dénouement dans de beaux déroulements et bien loin du dénuement.
Vous serez toujours bien loin de la vérité tout au long de votre lecture.


LE STYLE DE L'AUTEUR

Le style bien que fluide , agrippant et compréhensible, j'y suis restée quasi insensible.
Il manquait un je ne sais quoi qui aurait fait toute la différence.
Des phrases qui sautent aux yeux, des mots qui vous poursuivent et vous enchaînent.
Un style qui embaumerait l'oeuvre.
Non, rien de tout cela..


TITRE ET COUVERTURE

Mention toute spéciale pour la couverture spectacle qui est aussi un passage bien précis de l'histoire.
Les fonds de couleurs , les personnages , un grand moment pour l'imaginaire.

Idem pour le titre qui est court et impactant , il est le point de départ de l'histoire , là où tout commence et tout fini..


SYNTHESE

Une histoire remarquablement imaginée avec une évolution graduelle des événements , la réalité décolle et nous embarque crescendo vers le fantastique.
Des intrigues de qualité.
Un vrai travail de documentation de l'auteur, des thèses appuyées que l 'on retrouve en fin de livre dans ses notes avec différentes théories telles que celles du paradoxe de Fermi ou du"zoo".
Pour les points plus négatifs j'énoncerais un certain ennui que l'on éprouve en milieu de parcours dans la lecture avec des longueurs inutiles et un trop plein de détails fictionnels qui ont encore fait flanché mon enthousiasme.
Une histoire d'amour pauvre en démonstrations , on ne la vit pas , elle est beaucoup trop en arrière plan alors qu 'elle aurait pu donner à l'histoire son oxygène et un bel entracte.
Elle s'est essoufflée en cours d'histoire et c'est bien regrettable .
Les intrigues fantastiques ont été priorisées peut être est ce un choix volontaire de l'auteur.
En revanche j'ai aimé les apartés de pensées en italique qui ont donné un peu de matière et de personnalité aux protagonistes et un peu d'intimité pour le lecteur.

Un beau road trip que ce roman , une vraie originalité et une dimension initiatique en font un agréable moment de lecture et une intéressante découverte.

Ma note
14, 5/2O










  .








 









Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  INTERVIEW D'AUTEUR FOISE COSSON POUR  SON ROMAN  IN EXECELSIS AUX EDITIONS ENCRE ROUGE Après la lecture de son roman , que j'avais...