vendredi 8 mai 2020






TOUTE VERITABLE VIE EST FAITE DE RENCONTRES

Chaque rencontre est une révélation supposée
L'essentiel de la vie , nos échanges.
Une rencontre est le temple du contact
Peu importe qu'elle soit réelle ou virtuelle
Pourvu qu'elle soit vraie.
Pourvu qu'elle soit lumière.
"Il existe des instincts  pour toutes les rencontres de la vie"
Dixit  Victor Hugo

C'est ainsi que j'ai découvert Marie Havard 
Au détour d'une lecture
Sous la capture. la rainure
D'une plume

Mais  la vie n 'est pas un livre
C'est une rencontre de force 
Comme celle vécue le temps de quelques questions
Une communion remplie de sincérité, de simplicité, de passion autour de l'écriture..

INTEVIEW  DE MARIE HAVARD

Bonjour MARIE

Pourrais tu me raconter ton arrivée dans l'écriture?

Avant  tout, Evelyne, je souhaite te remercier pour cette opportunité d'interview  ainsi que pour tes publications positives et inspirantes sur les réseaux sociaux.

J'ai commencé à écrire des histoires à l'âge de  douze ans.
Je me souviens , à l'école primaire, nous avions dû écrire un conte et le relier , à partir d'une trame donnée par l'instituteur/
J'avais adoré faire ça!
J'avais même dessiné la couverture avec un prince et une princesse .
Rapidement, est venue l'envie d'écrire mes histoires.
Ecrire ne m'a jamais paru impossible et je m'y suis jetée dès que j'ai eu l'inspiration.
Je n'ai jamais cessé d'écrire , passant des histoires d'enfants, aux nouvelles puis au roman.
Et puis un jour, j'ai entendu parler d'autoédition..
J'ai écrit mon premier roman

LES VOYAGEURS PARFAITS
Je l'ai publié en tant qu'auteure indépendante.

Peux tu me raconter une anecdote de ta vie d'auteure et un moment inoubliable d'écriture?

J'assistais à un atelier parent-enfant dans mon village et une maman s'st adressée à moi
"Je vous connais , c'est vous qui écrivez des livres".
J'ai été surprise et touchée à la fois qu 'une lectrice me reconnaisse !
Je ne m'y attendais pas , surtout à cet endroit , dans une salle de jeux pour enfants, et pas en salon d'auteur, par exemple.

Les moments les plus mémorables d'écriture sont ceux qui se font à plusieurs.
D'ordinaire, l'écriture est solitaire mais grâce au Club des Indés , elle devient un travail d'équipe .
J'adore écrire une nouvelle pour le recueil du Club.
Chacun apporte sa pierre à l'édifice.
On échange sur nos textes, on se relit..
De beaux moments de partage et de travail collectif.


En me promenant sur ta page auteure , je m'aperçois , à travers un hommage à Jean Cosse , poète de ton village , que la poésie fait partie de ton univers littéraire .
Que représente t-elle pour toi?
As tu déjà songé à en écrire?

J'ai toujours aimé la poésie , pour l'émotion qu'elle dégage en quelques mots seulement, pour sa musicalité aussi.
Je suis une littéraire , j'ai fait des études de lettres et j'ai étudié Rimbaud, Verlaine, Hugo , Apollinaire et Baudelaire.
Leurs écrits sont de vrais joyaux , la poésie c'est la création brute , l'expression de la vie.

Plus jeune , j'ai passé de nombreux étés chez un ami de mes parents : Robert Amat.
Il imprimait ses poèmes et les accrochait à ses volets, dans la rue pour que les passants les lisent.
Cela m'impressionnait beaucoup et en même temps cela me donnait envie de faire pareil , d'écrire moi aussi..
Je pense que j'ai toujours baigné dans cet univers.
J'ai écrit un recueil de poésies, mais je ne l'ai jamais publié.
Depuis que j'écris des romans et nouvelles , j'avoue que j'ai un peu laissé tomber la poésie .
Il est difficile de concilier les deux il me semble...

Quelles sont tes références  dans ce genre?

Je suis plutôt classique , par les poètes étudiés à la fac, mais je lis aussi de la poésie au fil des rencontres sur les salons avec des auteurs émouvants.
C'est ainsi que j'ai rencontré Jean Cosse , le poète du Lunellois.
Je suis fascinée par la création poétique et l'esthétisme que le poème rend une fois terminé.


Tu es auteure de fiction littéraire mais aussi de livres jeunesse .
Pourquoi ce choix ?
As tu pour projet de poursuivre?

Au départ, j'ai eu l'envie d'écrire pour enfant à l'occasion de l'anniversaire de mon neveu.
Pour moi, c'était le cadeau parfait , personnalisé et unique.
J'avais fait pareil pour ma nièce mais sans le publier.
J'ai pensé qu'Hector Le Tyrannosaure  pouvait plaire à d'autres petits garçons alors je l'ai sorti en autoédition.
Mais mon principal défaut est de ne pas savoir illustrer!
C'est un réel handicap dans ce genre.
Peut être que l'un de mes projets futur sera de faire appel à un illustrateur.

Je ne prévois pas forcément de poursuivre dans ce genre mais je ne souhaite pas me brider non plus.
Je trouve amusant de me frotter à plusieurs genres et j'ai déjà en tête une idée de livre pour ma fille..

Dans ton nouveau recueil de textes 

ITININERAIRES INATTENDUS

SORTI LE 8 MAI

Il est question de voyages mais aussi de vrais messages de vie , une dimension initiatique imbibe certaines de tes nouvelles.
Crois tu en l'effet boomerang de la vie et en un juste retour des événements?
Je pense particulièrement aux nouvelles
"RANCUNE"
et
"SUR LES CIMES DE BRIANCON"

Existe t-il une façon de se définir ou est on sans cesse tributaire de  notre destinée?
Crois tu aux sens cachés?


Oui, je crois beaucoup en la profondeur de la vie et en notre force intérieure à surmonter les épreuves.
L'injustice est là malheureusement mais je me dis toujours que si on est bon envers les autres, on récupère ce bon en retour.
Pour avancer, il faut se faire confiance et être en paix avec soi et les autres.
Il y a aussi des événements sur lesquels nous n'avons aucune emprise alors il faut adopter le lâcher prise .
Chaque chose vécue nous marque de façon indélébile.
De tout il faut retirer une force positive.
Si on emprunte le mauvais chemin, la marche arrière devient alors très compliquée.
Un véritable engrenage!
Pour moi le sens des choses est en nous , à nous de le découvrir.


Personnellement comment abordes tu ta vie?
Comment avances tu?
De façon instinctive ou réfléchie?


Je suis plutôt réfléchie et cartésienne.
J'aime que tout soit organisé , cadré et anticipé, pour protéger mes proches.
Mais très souvent l'imaginaire prend le pas , parfois assez loin et je ne peux alors me passer d'introspection et de voyage intérieur .
L'écriture est parfaite pour ça!


Tu as un véritable engouement pour la Nouvelle
Pourquoi?

J'aime beaucoup la nouvelle , même si j'ai tendance à les écrire un peu longues.
On change de personnages, de décors , on prépare les chutes.
C'est un travail de moins longue haleine que le roman mais qui va aussi à l'essentiel , un peu comme un instantané de vie.
J'ai toujours plein d'idées en tête et les nouvelles me permettent de les vivre sur papier .
Je ne pourrais pas toutes les transformer en romans, il me faudrait plusieurs vies!

Les voyages ont une place prépondérante dans ta vie.
Les lieux évoqués dans ce recueil sont ils des endroits visités ?
En quoi le voyage est il formateur en écriture?
Est ce qu 'il t'inspire immédiatement ou alors te faut il du recul pour le raconter?


Tous les lieux évoqués , à part ceux de la nouvelle Fil Rouge et l'Inde sont des lieux  que j'ai visités.
Les voyages sont inspirants.
Souvent lors du voyage j'ai une idée de texte qui surgit, difficile d'arrêter un cerveau en ébullition permanente (sourire).
C'est ainsi qu'en plein quartier des sumos à Tokyo alors que l'on avait vu deux apprentis sumos dans la même journée , je me demandais quand arriverait le troisième selon la règle du "jamais deux sans trois" 
Et ce fût l'idée de départ de la nouvelle

LE TROISIEME SUMO

Ou encore en Nouvelle Zélande lors de la découverte de cette magnifique plage de sable noir , endroit situant un thème important d'une autre de mes nouvelles.

A mes retours , j'écris sur tous ces voyages pour les immortaliser et les partager avec mes lecteurs.
Les voyages m'ouvrent l'esprit et me nourissent de sensations nouvelles et inconnues.
Les lieux, les personnages, les paysages chatouillent mon imagination d'écrivaine.
Une sorte d'adrénaline!


Tu as intégré un club que l'on ne présente plus

LE CLUB DES INDES

Que t'apporte l'écriture commune dans ton parcours d'auteure?
Quels liens entretient tu avec les autres membres du club?
Avez vous déjà pensé à vous réunir dans un salon par exemple?

Le Club des Indés est vrai motivateur.
C'est tellement enrichissant de pouvoir parler de ses livres avec des homologues qui nous comprennent et ont une expertise sur le sujet!
On se conseille, on se soutient , on partage , on s'entraide .
On livre nos petites astuces, on lance de nouvelles idées , de nouveaux projets.
Nous sommes tous des auteurs-lecteurs , une bande de copains qui échangeons sur notre passion dans la bonne humeur!
Nous nous sommes déjà rencontrer pour certains, et cette année nous avions en projet un café littéraire à l'occasion du Salon du Livre à Paris.
Mais la pandémie a tout stoppé..
Ecrire un recueil commun est très grisant et un vrai travail d'équipe.
Il y a l'écriture, la relecture , la mise en page , la couverture.
Et bien sûr la publication!
Autant de tâches partagées ensemble.


Je ne peux m'empêcher d'un aparté sur

LES LARMES DU LAC


Livre que j'ai lu et chroniqué et qui fût un de mes coup de coeur 2019.
Tu évoques le deuil périnatal , événement dramatique que tu as vécu...
En quoi a t-il métamorphosé ton regard sur la vie?
L'écriture a t-elle exhumée ta douleur?
Comment décide t-on d'en parler?


Merci pour ta lecture!

Ce roman a une place toute particulière pour moi.
J'y mêle deux sujets forts : mon amour pour l'Ecosse et le deuil périnatal puisque j'ai perdu trois bébés au dernier trimestre de grossesse.

Pour la petite histoire, après 
LES VOYAGEURS PARFAITS
J'avais envie d'écrire un roman fantomatique , une ambiance plus sombre.
J'avais commencé à écrire Les Larmes du Lac depuis un an quand j'ai perdu mon premier bébé à l'accouchement .
J'ai pensé à ce que vivait mon personnage , miroir de ce que je vivais à présent .
Après une pause , j'ai décidé de le continuer quand même et de le publier.
Ce n'est pas un sujet facile mais il est rarement traité .
Les Larmes du Lac l'évoque en y mêlant l'histoire écossaise et ses légendes.
L'écrire n'a pas été difficile..
Je me suis davantage focalisé sur les recherches historiques plutôt que sur le passé douloureux d'Anne...
Ecrire m'a aidé à transformer ma peine en quelque chose de concret et de constructif.
Une fois le roman achevé, j'étais sereine.
Un deuil change inéluctablement la perception de la vie.
On relativise davantage et on redouble d'attentions avec les autres.
On profite de chaque instant où tout est bonheur..
C'est dans ces moments difficiles que l'on apprend à se relever plus fort et plus armé pour affronter la vie.
"Au centre de la difficulté se trouve l'opportunité"
Albert Einstein

Aujourd'hui , nous avons adopté Lucie qui est arrivée à la maison l'an dernier .
Avoir enfin une famille nous comble de bonheur!


En quelque mots , ton approche de l'autoéditon

L'autoédition c'est la liberté .
La liberté de la création et du partage .
Cela demande du courage, celui de se sentir légitime en tant qu'auteur alors quel'on a pas d'éditeur.
C'est une aventure très enrichissante , pleine de rencontres et d'entre aide.
Beaucoup d'émotions partagées avec les lecteurs.
Un monde



 de surprises et de foisonnement d'idées , une communauté ouverte au partage.
L'autoédition demande beaucoup d'autonomie , savoir se débrouiller seul pour les corrections , la promotion..
Une grande humilité aussi concernant le retour des lecteurs qu 'il faudra accepter..
Publier , c'est se mettre un peu à nu..


Ce n'est plus un secret pour personne j'adore mettre des citations un peu partout (sourire)
J'ai choisi celle ci pour toi
"D'autres écrivent comme ils parlent , moi j'écris comme je me tais"
Amin Maalouf


Qu'en est il de toi?

Magnifique citation d'un auteur dont j'apprécie énormément les livres.
Ecrire pour moi, c'est sortir ce qu'il y a de caché en soi.
Chacun avec ses mots...
Les écrivains ont ce privilège de pouvoir vivre une multitude de vies.
C'est ce silence au fond de nous qui crée ces récits uniques et tellement personnels.


Un grand merci Marie Havard  d'avoir pris le temps de répondre à ces questions avec autant de sincérité.








































Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  INTERVIEW D'AUTEUR FOISE COSSON POUR  SON ROMAN  IN EXECELSIS AUX EDITIONS ENCRE ROUGE Après la lecture de son roman , que j'avais...