mercredi 19 août 2020

 LAURA EL MAKKI


LES SOEURS  BRONTE


LA FORCE D'EXISTER


EDITIONS 1018


250 PAGES



C'est avec une étrange douleur que je m'extirpe de cette lecture et que je laisse filer trois astres radieux.

Charlotte, Emily et Anne.

Une douce brûlure, un léger brisement creuse chacune de mes fibres.

Une vision de la littérature a encré profondément mes veines.

Ces trois destinées ont sans cesse ricoché , frappé mon âme , réceptacle existant mais encore ignorant de ce que j'attendais sans le savoir mais en l'espérant très fort.

Fébrilement, leurs mots, leurs écrits, leurs perceptions singulières et visionnaires; tout ces fragments de vie narrés m'ont marqué au fer rougi , m'ont condamné à une admiration endurée et exclusive.

J'ai ainsi pénétré, l'antre , le cloître de trois intimités .

Dans la pleine force de leurs vies , dans le bruissement de leurs romans , dans leurs résistances et dans leurs sobres enivrements.

Des paradoxes, des mêlées intérieures, le combat acharné pour la reconnaissance de la femme dans le monde misogyne de la littérature de l'époque

Toute une fresque austère et sombre qui les entoure, d'où pourtant elles feront jaillir un geyser de lumière.

Cette résignation devant la faucheuse qui rôde et qui arrache les êtres chers , la longue et difficile collaboration, cohabitation de la religion et de la littérature.

Elles sont tous ça..

Et bien davantage ..

Bannir les carcans et les idées étriquées.

Elever la passion et refuser les tiédeurs.

.Faire graviter les mots toujours plus haut, là où personne n'a osé ...



Les Bronté sont une famille britannique du dix neuvième siècle.

Au contact d'un père cultivé , les enfants développent une imagination spectaculaire à travers des écrits fantastiques et complexes.

Quatre enfants dans l'austérité et la solitude d'un presbytère du Yorkshire lévitant autour de l'omniprésence d'un père : Patrick Bronte auteur et vicaire protestant.


Comme le dit si bien l'auteur Laura El Makki:

"Comment ces jeunes femmes de condition modeste , sans relation , vont elles devenir des auteurs qui comptent?

Quel rôle tient leur frère Branwell , artiste raté dans cette fratrie à la fois soudée et rongée par les non dits?"



Ecrivaines et lectrices compulsives, elles révolutionnent leur époque en faisant de leurs plumes ...des épées.

Des remparts à l'oubli..




BRANWELL  BRONTE


Fils et génie maudit.


Souvent en arrière plan , malgré un génie éclatant , il s'évertue  à rendre la vie infernale à la famille par ses nombreuses frasques .

Peintre et écrivain , on se souvient du "Pillar Portrait".

Seul représentation des trois soeurs ensemble.

Le pilier de la toile a alors révélé ses secrets , dévoilant le faciès d Branwell.

Attiré par les figures sataniques et leader des jeux d'enfance avec ses soeurs , il vit à l'excès , dans la démesure et compromet alors toutes ses belles opportunités de percées artistiques.

Le poids de l'espoir paternel devient lourd à porter .

L'alcool et le jeu deviennent les nécessaires subterfuges àune vie à l'odeur mortifère.

Il f^t paraît il , l'inspiration des personnages de Mr Rochester dans Jane Eyre pour Charlotte et Mr Heathcliff dans les hauts de hurlevents pour Emily.

Les relations qu'il entretiendra avec ses soeurs sera à la fois fusionnelle et toxique.

A la frontière du réel et de l'imaginaire , il se perdra .

Il meurt à 31 ans de ses excès et de la tuberculose , jeune , comme il le souhaitait.



CHARLOTTE BRONTE


Charlotte est la force , le soutien , l'influence et l'audace de la familee.

Entière , énergique elle peut aussi se montrer cruelle et indifférente avec ses soeurs.

Pour elle l'écriture est viscérale  , c'est même s seule raison d'exister.

Peu investie dans ses différents emplois de gouvernantes et d'enseignantes , elle est contradiction et paradoxe.

Le besoin de découvrir le monde est très présent chez Charlotte mais partie plusieurs fois , elle finira toujours par revenir en terre natale comme toutes ses soeurs.

Charlotte possède une liberté d'expression assez cuisante pour l'époque.

Dénonciatrice, passionnée , brûlante , elle publiera ses premiers écrits sous un pseudonyme masculin;

CURRER BELL;

C'est elle qui rencontrera la plus belle réussite littéraire .


Ses romans mêlent subtilement fiction et réalité.

Elles dénoncent beaucoup de son vécu dans Jane Eyre., la plus célèbre de ses oeuvres.


Il y aura aussi:

- Le Professeur


-Shirley

Et

-Villette


Mais c'est avec Jane Eyre , qu'elle institue un nouvel archétype féminin à travers une passion violente entre une jeune file et un homme riche et sarcastique de loin son aîné;

Confrontation de milieux sociaux et dénonciations de certaines pratiques dans les orphelinats de l'époque.

Ce livre est un chef d'oeuvre dont je me suis abreuvé une grande partie de mon adolescence et grâce à qui j'ai affuté ma vision du sentiment.


Femme de lettres reconnue , elle se marie à Arthur Bell en 1854 alors qu'elle prépare un nouveau roman et meurt l'année suivante à l'âge de 38 ans.



EMILY BRONTE


Emily n'écriras qu'un roman

Les hauts de Hurlevents

Qui restera un classique de la littérature britannique pour sa noirceur et son étrangeté.

Roman magnifique et inoubliable.

Elle le publiera également sous un pseudonyme masculin: Acton Bell.

Emily est peu sociable et très attachée à sa lande sauvage .

C'est elle qui s'occupera le plus souvent des tâches ménagères et du bien être de la famille.

Elle aime les longues balades avec son chien Keeper.

Solitaire dans l'âme , elle a écrit aussi beaucoup de poésies.

Courageuse , compatissante avec les êtres , elle est intransigeante vis à vis d'elle même.

C''est elle qui veillera jusqu'à la fin sur son frère...

Phtisique, elle refusera de se soigner, pourquoi on ne le saura jamais..



ANNE BRONTE


Elle est la plus jolie et la plus fragile de ses soeurs.

Très pieuse , elle endura toutes ses épreuves avec dignité et sérénité.

Docile et douce , douée pour la poésie elle est aussi l'auteur de:

-Agnès Grey

-La locataire de Wildfell Hall


La gloire l'effleura , mais elle meurt à 29 ans de la tuberculose aussi.


Une hérédité divine , celle de l'écriture, des vies décimées par la maladie


Des interrogations, des incompréhensions, comme le dit l'auteur:

"Je continue de m'interroger sur le point de convergence de leurs regards dans le "Pillar Portrait"

Et sur bien d'autres choses, comment Charlotte a pu trahir la mémoire de ses soeurs?

Pourquoi Emily a-t-elle refusé de se soigner?

Est -ce qu'Anne parviendra un jour à la reconnaissance qu'elle mérite?

On peut chercher longtemps et se perdre dans les profondeurs;

Ou suivre le pas de ces femmes , faire un pacte avec l'imagination et vivre avec les livres;

Eux seuls, après tout , rendent la vie "impérissable " et à jamais "indestructible".



Laura El Makki  est biographe et productrice à France Inter , elle est également l'auteur de :

HENRI DAVID THOREAU

GALLIMARD

ET

UN ETE AVEC VICTOR HUGO

EDITIONS DES EQUATEURS



Sa plume est saisissante et puissante.

Une biographie de haute qualité.

Une lecture que je ne suis pas prête d'oublier....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  JEAN CLAUDE MICHOT MARTHE,INSTITUTRICE  ET FILLE MERE ROMAN  AUTOEDITE INSPIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE 199 PAGES On dirait un film... Oui...