lundi 24 août 2020

 SACHA STELLIE

DES CHRYSANTHEMES EN ETE

ROMAN  FICTION

210 PAGES

AUTOEDITION

SORTIE LE 29 AOUT 2020



Il est des livres qui vous  réaniment dès les premiers mots.

Une envie qui vous pénètre en profondeur d'user et d'abuser de cette once de liberté qui nous reste encore.

Il est des livres qui nous donnent envie de clamer les yeux fermés , de hurler contre cette satanée fatalité.

Il est des livres qui nous remettent du bon côté de la vie, là où on aurait toujours dû être.

Comment le lui écrire?

A chacun de ses livres que je découvre , c'est un supplément de vie qui vient  glapir dans le tréfonds de mon âme..

La préciosité de la vie et des êtres .

A chaque page que je tourne , c'est son monde qui dévore, qui fait trembler le mien.

Ses mots prolongent l'oeuvre de la vie , de nos vies , on serait même prêt à la traverser juste pour une de ses phrases.

Oui, c'est le dernier Sacha Stellie 

Des chrysanthèmes en été.

Que j'ai eu l'honneur de lire en avant première.

Dans ce gazouillis de vie, certaines rencontres nous rendent à nous mêmes.

Des rendez vous de la vie, des déclics fulgurants qui viennent planter toutes nos supposées évidences;

Ces rencontres là, sont des autopsies à vif.

" Une vraie rencontre , une rencontre décisive , c'est quelque chose qui ressemble au destin"

Dixit Tahar Ben Jelloun

Des fractures qui marquent le temps 

D'amour ou d'amitié , elles viennent souvent en ces instants où le soleil a oublié de briller.

Un rajustement d'équilibre..

Là où sont parties nos envies, nos rêves et là où ils reviennent miraculeusement sous forme d'intuitions.

On porte tous en nous des souvenirs inexpliqués , des fragments de vie que l'on a éjecté de nos pensées ou bien d'autres que nous avons chéris dans l'espoir de les revivre...une fois, juste une fois.

Incarcérées dans nos existences , ces rencontres s'imposent comme le nouvel air dans les poumons.

Ne pas les laisser filer, les serrer comme suspendue à une abîme.

Cabossée mais accrochée à elles, les vivre avec authenticité et infinité.

Nous sommes tous en exil et l'amour et l'amitié sont nos seuls bagages


UNE HISTOIRE

En pleine Provence, au pied des Dentelles de Montmirail , un étrange rendez vous via une missive va rassembler sept personnes qui ne se connaissent pas et totalement opposées voire incompatibles par leurs caractères

Elles vont devoir apprivoiser le présent, se réconcilier avec le passé et permettre l'avenir.

Terrence va fêter ses cinquante ans, 

C'est elle qui décide de réunir ces sept personnes qui on croisé un jour son chemin de vie et qui malgré les aléas existentiels ne l'ont plus jamais quitté.

Ni la distance , ni les événements n'ont eu raison de ce que chacune d'elles avait laissé en héritage.

Le temps avait infusé et libéré ses saveurs oubliées.

Une variété rare de souvenirs avait mûri dans son âme.

Terrence cette tornade de la vie , effrontée , entière et excessive .

Elle qui fuit les tiédeurs et les eaux croupissantes.

Elle, avec ses fragilités et son besoin récurrent de l'autre.

Elle et cette terrible humanité qu'elle pose sur les êtres en parfaite acceptation , sans éclats de préjugés.

Son regard débonnaire, débordant de tendresse , compréhensif.

Terrance  savait parfaitement ce qu'elle préparait , elle les connaissait si bien , elle les aimait tellement

Je ne vous en dévoilerais pas davantage car le plus beau, le plus fort reste à lire.

"L'idée ne m'est pas venue comme ça du jour au lendemain.

Elle a fait son chemin.

Doucement, avec le reste.

Ils comprendraient.

J'étais certaine qu'ils comprendraient.

C'est toujours lorsqu'on se retrouve face à soi même , au pied du mur , acculé , que l'on fait à la fois preuve d'irrationnalité et de clairvoyance .

C'est aussi étrange qu'antinomique , incompréhensible et inexplicable , douloureux et doux , presque rassurant.

Comme une évidence .

Une résonnance . Un gratitude.

Oui , c'est cela j'ai eu envie de remercier les jolies choses que cette existence avait placées sur mon chemin."


La vulnérabilité d'une poignée d'existences sous la plume magistrale et enveloppante de Sacha Stellie.

Un voyage immersif au coeur des paradoxes humains.

Mais pas seulement...

Le style est posé et je le reconnais immédiatement aux émotions instantanées qu'il me procure.

La force de l'auteur c'est l'accent humain qu'elle dépose sur chacun de ses mots.

Elle peut tour à tour jongler avec le raffiné et la minute qui suit avec un langage brusque et égrillard.

C'est dans les nuances que se révèle la vraie humanité

Dans ce roman , Sacha Stellie retranscrit parfaitement les ambivalences qui naissent entre les êtres sous couvert de certaines circonstances.

La construction du livre est très bien imaginée.

Ces portraits, ces photo, des chapitres courts mais remplis offrent une lecture addictive et fluide .

Un roman qui fait la part belle aux relations entre les êtres.

A tous ces petits riens qui nous animent.

A tous les éclopés de la vie que nous sommes si souvent.

Ce roman s'adresse à tous et à chacun comme un lien intime dont elle nous fait cadeau.

J'espère vous en avoir assez dit pour faire naître un coup de coeur mais pas assez pour que vous puissiez constater par vous mêmes l'étendue émotionnelle et talentueuse de l'auteur

Il n'y aura pas de bémols pour ce roman.

Vous me le concédez? (sourire)


A toi Sacha,

Qui sait si bien me faire pleurer à chaque fois

A  toi

Petite fée de l'humanité

A tes mots que tu habilles de ta pleine générosité

Je te dis merci d'exister.

Je crois que l 'on a tous un peu de toi en nous...




.

.

.



..

.


..




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

  JEAN CLAUDE MICHOT MARTHE,INSTITUTRICE  ET FILLE MERE ROMAN  AUTOEDITE INSPIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE 199 PAGES On dirait un film... Oui...