lundi 5 avril 2021

 ALEXANDRE PAGE

LA PETITE DAME SANS

et autres récits

RECUEIL DE NOUVELLES

AUTOEDITION

251 PAGES


Si j'ai une bonne nouvelle?

J'en ai même tout un livre..

Enfin, tout cela dépendra de votre appréciation de lecteur..

Mais pour l'heure...

Honneur au premier recueil de nouvelles d'Alexandre Page.

Une préface poétique et poétisée comme à l'accoutumée..

Un prélude aux histoires annoncées.

Avec des morceaux choisis du poème

L'Affligé de Thomas 

Sonnet de Courval (1577-1627)


" l'Astre est toujours cruel de l'homme à la naissance.

Et verse abondamment sa maligne influence.

Sur le chef des humains et les fait éprouvants

Tous les maux qu'en misère on endure en vivant"



Sous les pavés encombrés et chauffés de Paris ou de Bretagne , sous les pas pressés, troublés ou feutrés dorment bien des secrets.

Sur les sentiers galvaudés de solitudes urbaines , sur les trottoirs mouillés et un ciel rouillé ..

Des recoins bizarres, des rendez vous de hasard sur le fond gris des âmes humaines.

La noirceur y tombe parfois en bruine et les pas lents présagent les pires fourberies.

Quelques élans héroiques viennent parfois contrarier le tragique, le cynique..

Lèvres glacées et cousues de mensonges , les chuchotis maudits s'enfuient dans les clapotis des pluies complices.

La nature humaine est une rengaine..

Mondaines ou à la chandelles , toutes conditions confondues, elles nous entraînent ces âmes en peine dans l'insondable courant de la conscience humaine.

De convoitises biscornues , en lâchetés avérées , de tentatives échouées aux faces cachées , la perpétuelle transformation humaine imposent ses constatas inchangés.

L'atrocement ou le diablement humain marche encore main dans la main avec l'aimablement et le prodigieusement humain.

Le sol s'épuise de tentatives , plus sage est -il d'assumer cette figure aux côtés sombres et lumineux.

Ainsi, je tiens les brides du recueil d'Alexandre Page.

De sa plume aguerrie et et maîtrisée , l'auteur nous offre un recueil en plein dix- neuvième siècle , sa période de prédilection.

Des histoires inspirées de faits réels sous forme de noivelles , l'histoire litéraire est loin d'être éphémère.

LA PETITE DAME SANS et autres récits est la sixième oeuvre de l'auteur.

Après:

-Partir, c'est mourir un peu , roman historique sur la dynastie des Romanov

- Abyssinia Tome 1 et 2 

- François Flameng (1856- 1923)

Un artiste peintre dans la Grande Guerre

- Marcellin Desboutin (1823-1902)


Il explore donc avec ce recueil , un nouveau genre littéraire.

La nouvelle;

La nouvelle apparaît à la fin du Moyen Äge .

C'est un court récit de forme narrative et plutôt d'inspiration réaliste.

Elle connaît au dix-neuvième siècle ses premières évolutions.

L'élargissement de ses thèmes et de ses schémas.

Elle est alors très formatrice pour les écrivains car l'exercice n'est pas aisé et répond à certaines règles.

Bien qu'elle soit moins prisée que le roman elle va connaitre un bel essor.


On pense alors bien sûr à Zola , Flaubert, Maupassant, Mérimée ou Balzac qui en ont été les précurseurs.

LA PETITE DAME SANS et autres récits est un recueil de 31 nouvelles aux  sujets de sociétés intemporels.

Des univers concentrés , l'observation des psychologies et des ambiances esquissés et concises sont les forces de ce recueil.

Une tension dramatique tient le lecteur dans une constante haleine.

Le réalisme demeure prédominant.

Cependant l'humour , le cocasse et le burlesque s'insinuent en touches bienvenues.

Les sujets arborés sempiternels et témoins d'un temps qui court et ne change pas les êtres.

Ainsi soit-il..

L'adultère, la cupidité , les crimes passionnels foisonnent ce recueil aux airs d'autrefois.

Le mélange de genres , de tons et d'atmosphères rendent la lecture prenante et sans lassitude.

Le schéma de construction de la nouvelles est respectée, des intrigues serrées et ficelées , les émotions sont fortes et présentes , l'observation d'un modèle de société , de ses us et coutumes invitent à l'observation et à la réflexion.

Les péripéties sont bondissantes et originales.

Le plus subtil de la nouvelle à savoir la chute est assez réeussie.

Les chutes sont pour la plupart comme elles doivent être inattendues et surprenantes.

Bien que certaines m'aient laissé assez indifférentes , j'ai été séduite par bon nombre d'entre elles.

La plume de l'auteur est fidèle à elle même, classique , simple et puissante à la fois, un style reconnaissable.

Je ne sais pas si il y a du Maupassant ou du Zola mais il y a bel et bien du Alexandre Page et c'est bien

 là l'essentiel.


Je vais vous avouer à présent la liste de mes préférées et surtout de ma préférée

-La petite dame sans

-Tel est pris

-L'amant jaloux

-Les monstres

-Un meurtre presque parfait

-Une chance de cocu

-L'empoisonneuse

-Le venin de la vipère

-Un miracle


Et ma préférée parmi les préférées 

-L'APOTHEOSE

Une nouvelle empreinte d'une certaine beauté et pleine de solennité

Les images ont fusé dans mon esprit..


Petit extrait

"Jamais elle ne s'était élévée aussi haut dans sa vie et ele s'amusait.de voir les gens en contrebas aussi petits que des fourmis.

La lumière naturelle l'environnait , les rayons tombaient sur elle  et Monsieur Larguillère qui était resté en retrait à cause de d'un vertige incurable , tout en lui recommandant de ne pas trop se pencher , regardait non sans tendresse dans les yeux cette charmante personne qu'il retrouvait vive et heureuse comme lorsque ses crises de mélancolie la laissaient tranquille.

Il suffisait parfois d'un rien pour repousser la noirceur de son esprit et sous les fresques de Gros au milieu de la lumière divine de Sainte Geneviève , cette noirceur semblait ne plus avoir prise."


A vous désormais de découvrir la plume d'Alexandre Page sous ces nouveaux regards..









.



 

"



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

  LUCIE RENARD UNE FLAMME ETERNELLE ROMAN FICTION AUTOEDITION 252 PAGES SORTIE JUILLET 2021 Chers lecteurs, Je vous accueille aujourd'hu...