samedi 24 juillet 2021

 LUCIE RENARD

UNE FLAMME ETERNELLE

ROMAN FICTION

AUTOEDITION

252 PAGES

SORTIE JUILLET 2021


Chers lecteurs,

Je vous accueille aujourd'hui de ma plume pyrolysée des lueurs hurlantes et brûlantes des réminiscences.

Des tisons qui traînent , ardents allumages d'un vieux paysage , d'un nouvel arrivage..

Les souvenirs sont inflammables et flambent souvent en gerbes vacillantes , en étincelles incandescentes dans le brasier d'une vie où plus rien ne reluit vraiment.

Oriflamme du temps qui passe , le souvenir étend sa puissance et scande l'inconscient à se remémorer.

Telle la flamme , il peut alors détruire ou illuminer..

Bien émouvants ils sont quand subrepticement dans nos rêves , ils prennent place.

Et comme le dit si bien Franklin Pierce Adams

"Rien n'est plus responsable de bons vieux souvenirs qu'une mauvaise mémoire."

Le temps guérit -il passé comme de bonnes vieilles illusions ou supplante t-il une réalité jetée en confettis ?

Des rêves posés en charnières en justes interprétations de nos abandons , sommes nous ce qui reviens?

Nos histoire, nos mémoires sont-elles des torches à longs faisceaux d'éternité?

Y aurait-il des incendies à déclencher?

Ecouter le souffle profond de son coeur, revenir à soi , passe t-il aussi par un retour de flamme?

Comme vous l'avez bien compris , la flamme est l'élément détonateur du dernier roman de Lucie Renard 

Une "Flamme éternelle" est le neuvième roman de l'auteure et la quatrième découverte pour moi après

-Le train qui en cachait un autre

-Bleu comme toi

Et Scènes from an italian restaurant

Je redécouvre ainsi le style fidèle de l'auteure , une plume vivante, tendre et toujours au plus près des complexités humaines.

Un roman à la verve nostalgique qui darde ses flammèches dans les combustibles oubliés du coeur .

A nos chers disparus, aux occasions manquées, aux intempéries du passé et au flambeau de l'avenir..

Lecteur, 

Ferme les yeux

Donne moi ta main

Ressens tu la même chose?

Suis-je en plein rêve?

Ou brûlons nous d'une flamme éternelle

Eternal flame 

The Bangles


Ana est une jeune femme pleine de sérénité virevoltant dans un esprit assez solitaire mais aussi quelque peu mystérieux et lointain.

Naturopathe, son quotidien se partage entre son métier et ses deux enfants Aubépine et Antoine.

Trois "A" dans les aléas d'une vie monotone ..

Il y a aussi son mari ce "cher" Philippe plus carriériste et sournois que père et mari.

Comme chaque été , comme chaque année , c'est sur les plages normandes qu'Ana et les siens passent leurs vacances dans leur résidence secondaire.

Cette année il n'y a pas que la maison qui est secondaire , en effet Philippe sous couvert d'une trop grande charge de travail, brille par son absence

Qu'importe ! Dans la douceur de vivre, ce petit monde peut enfin flâner et se laisser suspendre par le temps des vacances.

Un bain de santé et de liberté , issue rêveuse d'un quotidien parisien un rien asphyxiant.

Portrait grâcieux d'une famille presque ordinaire.

Mais dans ce fief de tranquillité , va s'élever l'ombre du miroir du temps.

Un jour d'orage , sous un ciel gris cendrier , Ana fige son regard sur les tours mystérieuses d'un vieux manoir à l'abandon..

Refont alors surfaces les vagues agitées du passé, d'étranges visions venues du fin fond de ses seize ans..

La flamme qu'elle croyait éteinte, étouffée peut elle encore l'embraser?


Un roman coup de coeur pour moi..

Une lecture solaire ou l'auteure nous transporte dans les brèches brûlantes du fantomatique et de l'énigmatique.

Une histoire originale , une intrigue efficace et une incroyable douceur dans les descriptions en font un roman à la fois agréable et surprenant.

On se laisse emporter entre deux temps, on vacille dans deux époques mais sans jamais perdre le fil de la lecture.

Les personnages sont simples, attachants, pleins de cette lueur de sincérité que sait si bien exprimer Lucie Renard.

J'ai aimé la chute , une fin qui dessine l'ébauche d'un  renouveau mais qui ne contraint pas l'imagination du lecteur.

Une fin qui pourrait annoncer une suite aussi.

Et puis toujours cette très belle idée de la playlist en tête de chaque chapitre

L'histoire reste alors gravée par les mots et les sons..

Une lecture d'été à emporter , 

C'est un beau roman, c'est une belle histoire...

Et vous apprécierez tout autant la note de fin de l'auteure , témoin de sa grandeur d'âme..

PASSAGE

" Nous regardions tous deux en direction de la mer, vers nos enfants qui, ayant achevé leur repas avaient repris leur chasse aux coquillages et leurs constructions éphémères .

Je pensais à la vie , à ce qu'elle offre , à ce qu'elle reprend aussi , aux moments furtifs qui apparaissent et qui l'instant d'après , appartiennent au passé . J'eus  soudain l'impression d'avoir beaucoup vécu.."


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 CAROLINE LEBLANC LETTRES DE BARCELONE RECUEIL DE LETTRES AUTOEDITION J'effeuille ces lettres aux lignes de vie, des missives ensoleillé...