lundi 25 octobre 2021

 CAROLINE GRIMM

MA DOUBLE VIE AVEC CHAGALL

EDITIONS HELOISE D'ORMESSON

ROMAN BIOGRAPHIQUE

216 PAGES



Il s'appelle Moische Zakharovich  Shagalov , il est né un 7 juillet 1887( le 7 C' est son chiffre fétiche) à Vitebsk en Biélorussie. Il est juif , vient d'une famille très modeste de neuf enfants. Il deviendra Marc Chagall, un des peintres étrangers les plus reconnus du dix-neuvième siècle. Il meurt le 28 mars 1885 à Saint Paul de Vence.

Elle s'appelle Bella Rosenfeld , elle est née le 15 novembre 1895 à Vitebsk et morte le 2 septembre 1944 à New-York. Elle est juive, écrivaine mais surtout elle est l'éternel amour de Marc Chagall, sa muse , son modèle et sa plus grande inspiration. Rien ne peut s'accomplir sans elle..

Quand ils se rencontrent, leurs mondes fracassent les ondes d'une certaine harmonie , pourtant , modelés dans leurs contrastes et leurs ressemblances , en dégradés enthousiastes , ils deviennent un couple mythique , ils deviennent un courant artistique inexistant jusque là ..

Belle profile ses points de fuite, il fait voler les couleurs, elles sont alors un corps , un coeur qui bat , une âme chahutée, la couleur d'un regard éclatant..

Il cherche les nuances , elle juge à l'oeil , l'esprit qui les accueille . Ses doigts se délient, à ses désirs , à ses velléités , elle s'assujettie, elle s'oublie..

Elle se sait éphémère comme une fulgurante inspiration..

L'impatiente alliance sur la toile en transe , il s'éloignera parfois de la pénombre , elle le ramènera à ses ombres..

L'étrange violence des émotions, des impressions chromatiques ..

Il ose, elle s'use, il abuse..

Elle s'appelle Caroline Grimm, elle est actrice, réalisatrice et écrivaine, C'est le premier roman d'elle que je découvre, que je dévore.

Dans sa bibliographie, on trouve aussi:

- Moi, Olympe de Gouges ( biographie)

-Churchill m'a menti, roman historique sur un pan ignoré de l'histoire de la seconde guerre mondiale.

- Vue sur mère, une intrigue amoureuse

Je la rencontre au salon du livre de Royat , son roman est là, explosant de couleurs, mon regard se pose sur ce titre , je "Chagall" intérieurement, instinctivement , sans rien savoir ni demander de plus, je m'en empare et repart..

La vie, les années du peintre? la rudesse de la vie à Vitebsk, son histoire d'amour avec Bella rencontré lors de ses études à Saint Pétersbourg.

Son arrivée à Paris en 1910, sa vie de bohême, ses rencontres avec Modigliani, Picasso en passant par Apollinaire et André Malraux qui lui demander de peindre le plafond de l'Opéra Garnier..

Son retour bref à Vitebsk en 1914 où il devra rester , la première guerre mondiale éclate, les juifs sont recherchés. Il épouse Bella en 1915 et Ida , leur seule fille voit le jour l'année d'après.

Son retour à Paris , son atelier saccagé, ses déboires avec les marchands de tableaux..

Son exil à New -York ...

Un destin unique peint de sa grande nostalgie pour son pays , son folklore russe, ses déchirures , son amour de la vie, son amour pour Paris et cette incorrigible espérance qui le poussait toujours plus loin.

Caroline Grimm réussit un coup de maître avec ce roman.  

Son style est entre deux arts, les images et les sons.

L' écriture est puissante et délicate à la fois. La luminosité des mots vient adoucir, atténuer un peu , deux vies au bord de l'extrême création, parfois sombre , parfois déraillée..

Un roman saisissant, un éclaboussement de beautés conjuguées. Un aspect impénétrable de l'art nous happe et nous captive du début à la fin.

Un hymne au destin mystérieux , mystique et hors norme de Marc Chagall .

Blaise Cendrars , devenu son ami, dira

"Il dort , il est éveillé , il prend une église et il peint avec une église . Il prend une vache et il peint avec une vache, avec une sardine.."


PASSAGES

"Toute la nuit , la musique des quatorze compositeurs auxquels tu as décidé de rendre hommage , et dont tu illustres les oeuvres lyriques et cinématographiques pour le plafond de l' Opéra , a résonné dans ta tête. Bien sûr, il y a "La flûte enchantée" de Mozart, mais la plus persistante est celle du "Lac des Cygnes" , la préférée de Bella. Tu crois reconnaître sa voix qui fredonne à ton oreille l'air lancinant et nostalgique de Tchaikovsky,."


" Dans la salle déserte et silencieuse , tu retiens ton souffle , t'assois sur un des fauteuils rouge. En levant les yeux vers le monumental lustre de bronze , ses pendeloques de cristal , ses trois cent quarante lumières allumées pour toi seul, tu te sens minuscule , écrasé par le poids de ta mission .

Quelle preuve de confiance de la part de ce ministre français de la Culture à celui qui fût un peintre né dans le "shtetl". ( quartier russe juif vivant en quasi autarcie)

La France est ta terre , elle t'accueille , elle t'embrasse, elle te fait une place.."



Je vous souhaite à tous chers lecteurs les mêmes frissons, les mêmes émotions que j'ai éprouvé à la lecture de ce roman , inoui et inoubliable pour moi..








 , 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 ANNE- MARIE BOUGRET LES SOUVENIRS D'ANNA B RECIT AUTOFICTIF 159 PAGES AUTOEDITION "Le rêve , ce n'est que de la vie éperdument...