dimanche 6 février 2022

 PHILIPPE CLAUDEL

PARFUMS

LE LIVRE DE POCHE

202 PAGES


"Les affaires de désirs ont lieu dans le nez: buée , fumée , rosée, ondes , particules , répulsions ou attractions invisibles , odeurs en creux et limaille en l'air."

Philippe Sollers

Ceci n'est pas une histoire, il n'y a aucune intrigue à démêler, ni de chutes à deviner si ce n'est celles brusques, sensuelles, lentes et affolantes des parfums sur la fine pellicule émaillée d'un temps qui se meurt. Ils sont vaporeux ou accrocheurs, et étrangement sur la trame du souvenir ils ne se font pas la malle. L'intention des parfums, magiciens, anciens , doux stigmates de l'inconscient olfactif.

Le spleen des odeurs délicieusement emmaillotées , frôlant le berceau des âges en remous lascifs , en souffles sucrés , fruités , en zestes juteux, en liqueurs obsédantes ou en remugles insoutenables. Nos chairs et pensées dénudées dans la mollesse d'une exquise ivresse. A l'heure où j'écris ces mots , un brûle parfum aux notes d'argan et de rose enfle mes narines extasiées , shoote mon esprit et vient épouser les effluves d'un thé épicé. 

Que serions nous sans les odeurs nous collant à la peau et à l'âme? Ces proximités voluptueuses , ces flots d'arômes éclatés dans tous nos sens. Ces senteurs qui s'étalent comme des pétales ,ces méandres douillets où l'on vient avec délice capturer l'instant fugace. Oui, les odeurs parlent au coeurs, portent au coeur, dénouent les douceurs et les douleurs. En elles je respire et je vis..

Dans ces flopées de parfums , je me cherche entière dans ces flux confidentiels.

"PARFUMS" est un court roman de Philippe Claudel ,offert par une plume suave , délicate et observatrice . Un roman où il faut absolument tout sentir, tout ressentir, s'enivrer de ce catalogue de fragrances , de saveurs que l'on déguste du bout de sa plume.  Il se raconte en "parfums" ,ces entêtants et pudiques prétextes. La traversée parfumée d'une vie au coeur des bonheurs oubliés , des nostalgies évaporées. De la première boum au cannabis, des odeurs prégnantes des chambres d'hôtels aux draps frais. Du charbon à la charogne , du grès rose à l'acacia, du tilleul à la torréfaction . Du lard frit à la sauce tomate, de la pluie d'orage à la piscine, de la pommade à la salle de classe . Tout y passe, pour le plus grand bonheur de nos fines narines encensées et chatouillées. 

Un roman patchwork, une balade tournoyante au pays des sens, un voyage à fleur de peau . Des bourrasques aromatiques agitent nos esprits , les odeurs singulières d'une vie sur terre.

Des descriptions longues, magnifiques, dentelées de précisions délicieuses, les histoires sont courtes donc pas lassantes et chaque parfum est une rencontre unique à l'instar du style de l'auteur.

PASSAGE

CIMETIERE

"De l'autre côté de la route, face à notre maison , s'étend le domaine des morts. Ceux-ci reposent sous une dalle de marbre ou de granit , de calcaire blond rendu gris par le temps et les pluies , ou dans quelques chapelles pour les plus riches d'entre eux , mais que leur bas de laine n'a pas sauvé du dernier voyage . Voisinage paisible , horizontal et fleuri . Un ville miniature avec ses quartiers misérables , éventrés , affaissés ou démolis , ou d'autres opulents , entretenus , pimpants presque , et ses deux ou trois avenues élégantes où le gravier crisse sous le pas avec plus de tenue. Au dessous , les morts jeunes ou vieux , ossements démantibulés ou fraichement fossoyés dans une terre remuée qui mettra du temps à reprendre ses aises , par dessous des gerbes de fleurs qui ne survivront aux défunts que quelques jours."







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 ALEXANDRE PAGE MANGAZEIA Roman poétique, historique 200 pages Autoédition "Le temps brise et disperse la réalité , ce qui reste devien...