lundi 28 février 2022

 

David Foenkinos

La délicatesse

Editions Folio

210 PAGES


"Aussi discret qu'un point virgule dans un roman de huit-cents pages."

C'est peut-être ça la délicatesse.. le détail qui bouleverse tout, qui embellit et pose sa propre couleur.

Une sagacité de la perception, un enchevêtrement de quelques mots, d'une pensée qui rive et s'échoue sur des âmes inattendues , un je ne sais quoi qui nous fait sursauter, comme un battement de coeur raté..

La délicatesse, ce beau ton, cette façon qui blesse la maladresse , cette finesse de tout et dans tout.

A t-elle un langage universel? Est-elle unique pour chacun d'entre nous? Est-elle interprétable, descriptible? Je n'en suis pas certaine, et je dirai même que c'est mieux, les choses qu'on laisse à leur propre signification. L'éloquence, l'élégance d'une parole , d'un geste mais bien plus encore, une sensibilité venue de nul part, merveilleuse et vibrante qui se poserait délicatement, bien sûr , sur nos suppliques muettes . Un don troublant , un ornement verbal  que posséderaient certains êtres , le fin velouté du demi-mot. Un abat jour à la pénombre , à la rudesse. Que sais- je? Une écoute profonde et instinctive face à l'instant, un arôme de vie. Flopée de sensations, pour le roman que je vous présente aujourd'hui, "La délicatesse" de David Foenkinos. 

Un auteur qui m'a conquise depuis quelques années déjà. "Charlotte", "Je vais mieux", "Le mystère d'Henri Pick" et "Vers la beauté" ont célébrés définitivement mon addiction à ce style original, légèrement décalé et très imagé . "La délicatesse" est un roman moderne, aux accents parfois poétiques et insolites. Le deuil, l'amour, la résilience en sont les thèmes forts. C'est le huitième roman de l'auteur, il a obtenu de nombreux prix et a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 2011, réalisé par lui même et son frère. 

L'HISTOIRE

Nathalie rencontre François dans la rue, banalité absolue d'une scène d'approche prévisible. 

"Une entrée en matière absolument classique qui détermine souvent le début des choses qui le sont moins , par la suite."

Nathalie a l'étrange paradoxe de la rêverie et du pragmatisme. Très vite, un amour fort, serein, stable les amènent au mariage. Il y a aussi Charles qui l'a employé sur simple photo de son cv, oui mais non..ce sera sans appel.. Puis le drame, François victime d'un accident meurt brutalement. Dévastée, Nathalie renonce à la vie, se cloître au travail et refuse toute forme d'investissement émotionnel ou pire.. 

Et puis un jour, elle a un geste insensé , spontané, qui va changer le cours des choses..il s'appelle Markus et je ne vous en dirai pas plus!

"Elle était maintenant collée contre lui. Son émotion était si forte que ses mouvements ralentirent. Une lenteur qui prenait presque la forme d'un recul. Il se laissait grignoter par l'immense appréhension , devenait brouillon . Elle aima ces instants où il était maladroit , où il hésitait .Elle comprenait qu'elle avait voulu cela plus que tout , retrouver les hommes par un homme qui ne soit pas forcément un habitué des femmes."


Un roman débordant d'émotions assez inédites, pudeur, fraîcheur, beauté des sentiments, pics atypiques d'émerveillements , une oeuvre pleine de délicatesse..






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 STEPHAN CAILLETEAU LES AURORES POURPRES ROMAN INITIATIQUE 241 PAGES EDITION LA GRANDE VAGUE A nos impensables libertés, aux improbables opp...