mercredi 2 mars 2022

 NANCY MITFORD

HIGHLAND FLING

EDITIONS 10/18

237 PAGES



"Better late than never" ( mieux vaut tard que jamais) , ce proverbe anglais n'est pas toujours de bonne augure!

Le tea-time est mal passé, mon thé n'était pas sucré, mon nuage de lait manquait, les scones ont oublié de gonfler et ma cuillère bien trop dorée pour ma main désargentée! J'étais engoncée entre une poignée d'invités qui brassaient de l'air, superficiels et faussement aristocratiques. J'ai grincé des dents et afficher de moqueurs sourires pour donner une contenance à ces instants insignifiants. L'herbe fraîche et brillante des highlands n'étaient finalement pas plus verte qu'ailleurs. Mais que diable suis-je venue faire dans cette galère? Moi , l'amoureuse transie de la littérature britannique , j'ai pris un revers fantastique!

Enfin, une fois n'est pas coutume.. 

Je découvre la romancière britannique et aristocrate Nancy Mitford , née à Londres en 1904 et décédée à Versailles en 1973. Elle arrive en France en 1946 , elle sera célèbre pour ses oeuvres littéraires mais aussi sa prépondérance dans la vie mondaine et les salons parisiens au cours de l'entre-deux -guerres. 

"Highland Fling " est son premier roman paru en 1931, une prose acide décrivant l'univers cupide et surrané des coutumes et us de la noblesse aristocratique. L'oisiveté, un monde régi par l'apparence , le faste des jours qui s'écoulent dans l'indécence et l'ignorance des esprits ennuyeux et ennuyants de l'époque. Univers caustique et ironique , dialogues sans profondeur, l'auteur dresse des portraits divers et variés de tout ce que l'on pouvait trouver dans la société britannique. 

Malheureusement, je n'ai pas ri de ses subtilités, j'ai tourné en rond dans cette garden party , même pas un peu de vertige en prime avec l'amourette insipide de nos deux protagonistes. 

Very boring!

Je me suis ennuyée , j'ai attendu un déclic qui n'est jamais venu et achever cette lecture n'a pas été fort aise! L'histoire est disloquée, le récit sans relief, le système de pensées très peu analysé, il ne s'y passe absolument rien . Mais peut-être que l'auteur l'a voulu ainsi, retranscription fidèle de l'époque.

L'HISTOIRE

Un jeune couple sans le sou Walter et Sally sont missionnés par la tante de cette dernière afin d'organiser une garden party dans un château écossais. Parties de chasse, repas gargantuesques et interminables , ambiance frivole et désinvolte , tout est réuni pour tuer l'ennui et briller en société.

Parmi les invités , Jane une jeune aristocrate à l'émotionnel impulsif et Albert Gates un peintre surréaliste qui va venir troubler les festivités..

Un humour décalé auquel je n'ai pas adhéré, snobisme, préoccupations futiles , la seule chose qui a réussi à m' arracher un sourire , c'est la façon d'économiser de ces bourgeois..

Vous l'avez compris, un roman qui ne m'a pas séduite du tout , néanmoins je pense en lire un autre dans un avenir proche afin de vérifier ces ressentis peut-être seulement dus au sujet.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 ALEXANDRE PAGE MANGAZEIA Roman poétique, historique 200 pages Autoédition "Le temps brise et disperse la réalité , ce qui reste devien...