mardi 15 février 2022

 JOEL MANSA

ENTRE LES MORTS ET LES VIVANTS

EDITIONS EX AEQUO

155 PAGES


"Petit, on comprend tout . Ce n'est pas la peine de croire à l'innocence qui arrange bin ceux qui la détruisent, je n'ai jamais été dupe de rien."

L'enfance semble n'être accordée qu'à quelques-uns. Pour d'autres , c'est une cruelle transhumance, un chemin de croix, un calvaire bien loin de la candeur salutaire qu'on nous vante souvent. Une espèce de faux paysage , que l'on dévisage , aux nombreux mirages , au seul rivage que l'on atteint avec la tristesse et la détresse pour seuls bagages. Pour certains mômes, on est loin des bonbons roses , et de la tendresse de la guimauve! L' enfance à une saveur rance , une lente et douloureuse aigreur le long du coeur. 

L'enfance, ce taudis de leur histoire, la conflagration d'une vie. La tige fragile , docile sous un ciel cousu de chagrins, rouée par un vent mauvais . Jamais tranquilles, ils grandissent , l'âme fracturée, orphelins de chemins mais portant dans cette verve inexorable de l'enfance , toutes les persévérances et cette furieuse envie de vivre . S'offrir une rage , loin des orages, loin de ces amours cloués et refusés. Ne pas être que des anges qui hurlent en silence. 

"Entre les vivants et les morts" est un court roman de Joel Mansa au crochet violent et résilient à la fois.

Joel Mansa est également poète et auteur de théâtre. On lui doit "Le manteau d'Elisée", " Les leçons de l'ombre" et "De toutes les solitudes". Il a aussi publié un carnet d'écriture chez Gallimard , " De lune à l'autre" et prépare pour les éditions Hatier une anthologie de la poésie féminine, "Je vis, je meurs."

Je découvre ainsi cet auteur grâce aux éditions Ex Aequo

L'HISTOIRE

Il s'appelle Jean Mancilla,  autant dire que ça commençait bien pour lui! ( mancilla veut dire tâche en espagnol). Il grandit dans la cité des Mureaux , à Meulan , quartier de la honte sociale des ouvriers Renault. Souvent , il surplombe le monde depuis le toit de la loge , refuge salvateur des mauvaises heures. 

"Du toit de la loge , je voyais aussi le parc qui remontait en pente raide vers le centre ville, avec ses grands arbres , beaux et indifférents à notre sort . C'était mon royaume . Rien que des embrouilles, disait mon père, voilà ce que tu cherches , Jean. Et si tu tombes, imbécile, tu te feras juste mal pour qu'on soye emmerdés."

Le ton vous est donné.. 

Un gamin rejeté, ignoré, malmené par un père violent et une mère complice et sans états d'âme. 

"Je ne me souviens pas qu'elle ne m'ait jamais embrassé , je ne me souviens pas d'un baiser de ma mère."

Jean est intelligent, très tôt il s'aidera de lectures et de poésies pour oublier, pour survivre dans ce fatras d'humiliations, de maltraitances , d'indifférence paternelle et de carence d'amour maternel.

Bien sûr , il n'aura pas le droit d'étudier, il s'en ira en apprentissage à 14 ans , évènement qui sera le point d'orgue d'une cavalcade existentielle , de rencontres aux fins dramatiques , d'errance jusqu'au jour de "presque" chance.. C'est au monastère de Chévetogne , dans un silence monacal et bienfaisant qu'il va apprendre à reconstruire, à exister, à se trouver enfin. La solitude, la lecture, le calme qui transcendent ses misères vont l'amener vers d'inattendus itinéraires. Puis viendra le temps de la chair et des passions interdites, les désillusions, cette quête incessante d'amour et de reconnaissance.

Un roman fort, bouleversant sur la maltraitance infantile et ses corollaires dans une vie d'adulte.

Un roman initiatique où la notion de temps prend son plein sens. 

Un récit en intimes confidences , raconté par le narrateur Jean. La mansuétude, la résilience, l'incroyable pouvoir de la vie et ses apprentissages . L'incorrigible espoir d'y croire encore ou de transformer chaque épreuve en geyser de béatitude . Cette inexorable pouvoir de survivance, cette faculté inépuisable d'aimer..

J'ai pris ce livre en plein coeur, cette destinée échouée, ces rêves morcelés, cette enfance bafouée , un récit touchant , une écriture habile et à la sensibilité légèrement flagellée. J'ai pénétré sa violence, sa sensualité, sa spiritualité et j'en tremble encore.

Un hymne à la vie, oui , elle qui est belle mais qui ne fait pas toujours dans la dentelle..

Evidemment, je vous le conseille chaleureusement , une lecture d'exception..





  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 ALEXANDRE PAGE MANGAZEIA Roman poétique, historique 200 pages Autoédition "Le temps brise et disperse la réalité , ce qui reste devien...