mardi 14 novembre 2023

MONIQUE DEVEZ VALLIENNE

LES SILENCES DE ROCHECOMBE

Léonie, au détour de l'amitié


L'amitié est souvent une surprise qui nous arrache à la monotonie, à l'insipide de nos vies. Le sel d'une vie ce petit grain qui embellit le coeur humain. Un fleur en plein hiver et parfois un autre moi. La force d'une évidence , l'espace qui manquait pour respirer pleinement. Une tendresse, une main tendue, une autre façon d'aimer. Un sentiment précieux, un refuge rassurant, une magie , un rire. Une famille en mieux. 

C'est dans ce bel esprit, qui fait un bien fou, que je découvre la plume de cette auteure rencontrée cet été dans un salon du livre clermontois. Un roman du terroir, authentique , simple , une nuée de douceur dans ce monde de brutes. Un sursaut d'humanité dans ce monde trop connecté. Une petite bombe de chaleur pour les coeurs.

Dans cette histoire on explore la complexité de l'âme humaine, les secrets qui figent les existences, l'isolement qui tue lentement mais aussi la force de la résilience, l'espoir en filigrane. 

J'ai eu un peu de mal à glisser dans l'histoire et dans les dialogues durant les premières pages. Puis au fur et à mesure, je me suis laissée emporter dans ce déroulé plein de vérité , aux rebondissements attendrissants. On sent une vraie passion dans la plume de l'auteure , une vraie générosité.

RESUME

Léonie Gibert est une vieille dame aigrie par la vie, à la carapace solide et pas toujours tendre avec son entourage. Elle vit recluse, sans plaisir et sans compagnie , à part peut-être celle de son fils qui passe de temps en temps en coup de vent. Les relations mère- fils sont conflictuelles et malheureuses. Léonie se braque , elle refuse d'entendre et de comprendre. Au crépuscule de sa vie , rien ne va plus. Et puis un jour, une rencontre fortuite au détour d'une promenade. Quelques mots échangés , de drôles de coincidences et Martine entre doucement dans la vie et la vulnérabilité de Léonie.

Est-il encore possible de réparer les erreurs du passé? Y a t-il encore une vie à vivre pour Léonie? 

Une amitié peut-elle tout changer?

Souvent en aidant les autres , on s'aide aussi soi-même. 

Monique Devez a été enseignante , d'origine cantalienne , tous ses romans ont pour paysages des endroits connus , des histoires existantes.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 BERNARD CLAVEL LES PETITS BONHEURS ALBIN MICHEL "Entre les humeurs de la lune , les grimaces du soleil et ces textes dont l'origin...